After I/O : Résumé du Google I/O


Le Google I/O 2013 a eu lieu cette année du 15 au 17 Mai à San Francisco rassemblant 6000 développeurs. C’était ma troisième participation et, encore une fois, cela a été un moment assez intense et magique. Cet article a pour but de présenter les différentes sessions auxquelles j'ai participé ainsi que les tendances des technos Google : AppEngine, AngularJS, Dart, GWT, Glass...

Lire la suite...

Editor Framework avec GWT


Depuis la version 2.0 de GWT, de nombreuses fonctionnalités sont apparues, Activities & Places, RequestFactory, UiBinder, CodeSplitting...

Après avoir vu dans un précédent article différentes solutions permettant de faire transiter des beans hibernate entre le client et le serveur, notamment avec l’utilisation de RequestFactory, nous allons aujourd’hui nous intéresser à un autre aspect du développement GWT, le data binding entre nos objets métiers ou DTO(Data Transfer Object) et notre interface graphique.

Pour cela GWT fournit le framework Editor, qui a pour but d’éviter d’avoir à écrire plein de "boilerplate code" en simplifiant ce binding. Je vais donc vous présenter comment, en partant d’une application utilisant un binding classique (à base de getter et setter) mettre en place les Editor et ainsi faciliter le développement et limiter le risque d’erreur.

Lire la suite...

GWT - Hibernate et les RequestFactory


Dans les architectures mettant en œuvre des clients RIA écrits en GWT, la communication client-serveur est une problématique récurrente. Dans une telle application où le développement du client et du serveur se font tout deux en Java, le domaine métier est implémenté une seule fois et partagé entre le client et le serveur. Les objets sont échangés au moyen de l’API GWT RPC, solution historique pour invoquer des services distants. Cette API met en place un mécanisme de sérialisation des données.

L’utilisation du framework Hibernate pour gérer la persistance des objets métier rend impossible le transfert de ces objets via le mécanisme de sérialisation de GWT. Nous allons voir dans quelle mesure cette limite est contraignante ainsi que les différentes manières de traiter cette problématique.

Lire la suite...

Google Gin


Barman ! Un gin s’il vous plaît ! Gin Fizz ? Gin Tonic ? Non... Google Gin.

Pour ceux qui se demandent ce que signifie ce nom, Gin vient de GWT INjection. C’est le pendant de Guice, framework d’injection de dépendance également développé par Google, mais cette fois pour la partie cliente GWT. L’injection de dépendance en Javascript, vous en rêviez, Google l’a fait.

Lire la suite...

La classe Scheduler dans GWT


GWT possède, depuis la version 2.0, une classe Scheduler qui fournit un ensemble de méthodes de planification de tâches et de gestion de l'event loop du navigateur. Nous allons voir dans cet article les possibilités offertes par cette classe.

Lire la suite...

Développer des applications Web Mobiles avec GWT


Vous venez de développer une application web qui va faire fureur au sein de votre entreprise et vous souhaitez la porter sur mobile ? Malheureusement, vos collaborateurs ne se sont pas donnés le mot pour choisir leur smartphone : IPhone pour les uns, Android ou Blackberry pour les autres... De plus, pour vous l’Objective-C... pfff... sans façon ?

Alors... que faire ??

Vous avez surement entendu parlé de ces nouveaux frameworks mobiles utilisant JavaScript et CSS3 pour reproduire le look & feel des applications natives. Nous pouvons notamment citer jQtouch ou JQuery Mobile (bientôt en version 1.0 finale). Mais comment les interfacer avec votre back-end utilisant les dernières technologies à la mode ?

Une solution à envisager : GWT

Dans cette article, je vais vous présenter comment développer une application web ayant le "Look & Feel" d'une application IPhone en utilisant à la fois GWT et jQtouch. Pour l'exemple, je vais créer une application de visualisation des conférences et formations proposées par Zenika.

Lire la suite...

gwt-datepicker compatible GWT 2.0


Zenika a développé et maintient depuis bientôt 2 ans un date picker pour GWT. Ce widget, initialement oublié par les équipes de développement de Google, a fait son apparition dans la distribution 1.6 de GWT. Il nécessite cependant quelques efforts afin d'être intégré, par exemple, dans un composant de type Texte et de piloter son contenu. Ce petit manque, ajouté à quelques fonctionnalités spécifiques, continue de justifier l'existence du gwt-datepicker qui a déjà cumulé plus de 3000 téléchargements.

Il est désormais compatible avec la toute nouvelle version de GWT sortie en décembre 2009.

Vous pouvez exécuter la démo à l'adresse suivante.

Résultats du sondage sur les frameworks web


Après deux mois, il est temps de présenter les résultats du sondage sur les frameworks web. Un grand merci aux 184 participants !

Sans plus attendre, voici les vainqueurs : Grails avec plus de 20.1%, puis Wicket avec plus de 14.1% et enfin GWT avec 13.6%.

Lire la suite...

SmartGWT, un wrapper de SmartClient pour GWT


La bibliothèque de widgets GWT-Ext, qui ajoute de nombreux widgets présents dans la librairie Javascript Ext.js à GWT, a changé de cap il y a quelques mois après la modification de licence de ext.js. Pour rappel, cette dernière avait abandonné sa licence LGPL pour adopter une double licence GPL et commerciale.

Malgré le travail impressionnant de Sanjiv Jivan, le développeur à l’origine de GWT-Ext, le projet n’a plus l’air aussi viable qu’à ses débuts. Il était l’unique développeur du projet à ses débuts, et de plus, très présent sur les forums.

Si je vous en parle, c’est que je viens de trouver une news concernant SmartGWT, un projet développé également par Sanjiv Jivan. Je vous résume l’article ici.

Lire la suite...

ZenBinding : du databinding pour GWT


Un nouvel outil Zenika open-source (sous LGPL) vient d’être publié : il s’agit du ZenBinding, un framework de databinding pour GWT, utilisant la technique des Generators.

Le code et la documentation sont hébergés sur Google Code.

- page 1 de 2