DevOps
0

Débuter avec Redis

Qu’est-ce que Redis ? Redis est un stockage en mémoire de structures de données simple (chaîne de caractère, hash, liste, ensemble, bitmap…). Il a la particularité de travailler seulement en mémoire ce qui lui confère de très bonnes performances. Il peut toutefois persister ses données sur disque. Il supporte aussi des fonctionnalités avancées comme : Transactions, Mécanismes de publication et d’inscription, Le scripting Lua, Gestion automatique du TTL sur les clefs, Haute disponibilité, Clustering. Modes de fonctionnement Fonctionnement en mémoire uniquement Dans ce mode, Redis utilise seulement la mémoire. Si le serveur est arrêté, les données disparaissent. Fonctionnement en mémoire avec persistance régulière sur le disque Dans ce cas, Redis qui fonctionne avec toutes ses données en mémoire, va les enregistrer régulièrement (suivant la configuration) sur le disque. Si le serveur est arrêté, les données ajoutées ou modifiées depuis la dernière persistance sur disque seront perdues. Lorsque Redis reçoit une nouvelle donnée à insérer, à modifier ou à supprimer, il incrémente un compteur. Suivant le nombre d’opérations d’écriture et le temps, Redis va persister sa mémoire sur disque (dans un fichier RDB). C’est le rôle de la configuration suivante : save 900 1 save 300 10 save 60 10000 La première ligne indique de sauvegarder si au moins une clef a été modifiée dans les dernières 15 minutes. La seconde, de sauvegarder si au moins dix clefs ont été mises à jour (ajoutées, supprimées, modifiées) dans les 5 minutes. La dernière, de sauvegarder au bout d’une minute si 10000 clefs ont été mises à jour. Fonctionnement en mémoire avec persistance régulière sur le disque et enregistrement des commandes Afin de minimiser encore plus la perte de données, sans pour autant sacrifier les performances, Redis va enregistrer les commandes qu’il reçoit dans un fichier à part (AOF – Append Only File),…

Web
0

Shell, mon amour

Depuis de nombreuses années, peu de personnes comprennent mon affection pour les scripts Shell (OS X ou Linux). Je suis triste sur les missions où un poste Windows est imposé sans possibilité d’installer un git bash ou un cygwin… L’absence de grep, sed, awk est un manque cruel pour le développeur que je suis. Je ne vais pas vous faire un mode d’emploi des différentes commandes, mais plutôt vous présenter les différentes astuces que j’utilise pour écrire des scripts fiables.


Craftsmanship
0

Journal de bord d’un craftswap / Zenika x Codurance

Je me souviens de ce que m’a dit Xavier Detant quand je suis sorti de l’école : « Abdel, si tu veux bien commencer ta carrière commence par ce livre “The Software Craftsman: Professionalism, Pragmatism, Pride” de Sandro Mancuso. » “Mindset first”, j’ai adoré ce livre et je me suis fixé comme objectif de devenir un vrai craftsman comme Xavier. Vous imaginez donc dans quel état j’étais quand il a accepté que je devienne son apprenti chez Zenika ! Après 3 ans d’expérience, j’ai eu la chance de représenter Zenika lors d’un craftswap (un échange d’employés, entre deux entreprises) avec Codurance Londres et travailler dans l’entreprise de Sandro. (Oui, oui ! Le même que le livre cité plus haut !) Ceci est mon journal de bord de ma semaine chez Codurance.

BigData & NoSQL
0

Débuter avec Redis

Qu’est-ce que Redis ? Redis est un stockage en mémoire de structures de données simple (chaîne de caractère, hash, liste, ensemble, bitmap…). Il a la particularité de travailler seulement en mémoire ce qui lui confère de très bonnes performances. Il peut toutefois persister ses données sur disque. Il supporte aussi des fonctionnalités avancées comme : Transactions, Mécanismes de publication et d’inscription, Le scripting Lua, Gestion automatique du TTL sur les clefs, Haute disponibilité, Clustering. Modes de fonctionnement Fonctionnement en mémoire uniquement Dans ce mode, Redis utilise seulement la mémoire. Si le serveur est arrêté, les données disparaissent. Fonctionnement en mémoire avec persistance régulière sur le disque Dans ce cas, Redis qui fonctionne avec toutes ses données en mémoire, va les enregistrer régulièrement (suivant la configuration) sur le disque. Si le serveur est arrêté, les données ajoutées ou modifiées depuis la dernière persistance sur disque seront perdues. Lorsque Redis reçoit une nouvelle donnée à insérer, à modifier ou à supprimer, il incrémente un compteur. Suivant le nombre d’opérations d’écriture et le temps, Redis va persister sa mémoire sur disque (dans un fichier RDB). C’est le rôle de la configuration suivante : save 900 1 save 300 10 save 60 10000 La première ligne indique de sauvegarder si au moins une clef a été modifiée dans les dernières 15 minutes. La seconde, de sauvegarder si au moins dix clefs ont été mises à jour (ajoutées, supprimées, modifiées) dans les 5 minutes. La dernière, de sauvegarder au bout d’une minute si 10000 clefs ont été mises à jour. Fonctionnement en mémoire avec persistance régulière sur le disque et enregistrement des commandes Afin de minimiser encore plus la perte de données, sans pour autant sacrifier les performances, Redis va enregistrer les commandes qu’il reçoit dans un fichier à part (AOF – Append Only File),…