Eclipse Time : compte-rendu (3/3)

Les Eclipse Verticals

Après sa présentation de Ganymede, Ralph MUELLER (Eclipse Europe Ecosystem Director) nous a fait découvrir une orientation supplémentaire que pourrait bien prendre la fondation Eclipse dans les (toutes) prochaines années : les Industry Verticals.

Depuis sa création, la fondation Eclipse est constituée et supportée exclusivement par des éditeurs de logiciels souhaitant par ce biais réduire leur délais, leur coût de développement et favoriser la reconnaissance de leur solution en tant que standards de facto. Les meilleurs exemples sont probablement IBM, Oracle, Adobe, Actuate ou SAP.
Parallèlement à ces acteurs, qui ont dès le début trouvé leur place (et leur intérêt) dans cette fondation, les entreprises utilisatrices pourraient rapidement les rejoindre en embarquant elles-aussi dans ce projet. En effet, elles suivent depuis toujours les différents projets Eclipse et sont aujourd’hui passées maîtres dans leur mise en oeuvre au sein de leur Systèmes d’Information respectifs. Cette phase de maîtrise étant aujourd’hui atteinte, elles s’apprêtent à présent à collaborer directement avec la fondation Eclipse pour définir de nouvelles directions non plus seulement techniques mais surtout industrielles : qui mieux qu’elles savent de quoi elles ont besoin ?
Afin d’accélérer ce processus naturel, Ralph MUELLER propose d’utiliser la fondation Eclipse comme catalyseur qui permettra :

  • dans un premier temps de recueillir les besoins communs à toutes les industries sous forme de spécifications (elles n’ont en effet aujourd’hui aucun endroit où effectuer cette collecte)
  • dans un second temps de développer une implémentation de ses spécifications de manière unique en tirant partie de l’OpenSource (ouverture du code, réduction des coûts de maintenance, effort partagé, communauté, …)

C’est ainsi qu’après avoir rencontré de nombreuses sociétés du secteur automobile comme Bosch, General Motors, Renault, PSA, Toyota ou encore BMW, le projet OSEE (Open System Engineering Environment) a vu le jour pour répondre à la problématique de l’environnement unique et centralisé permettant de suivre de manière industriel le développement de produit en respectant le cycle en V.
Lien vers le projet OSEE : ici

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :