Retour sur le DevFest Paris 2016

C’était le 5 février dernier, nos Zénikéens étaient au DevFest Paris et animaient joyeusement le stand ! Qu’en a-t-on retenu ? Retour sur cette journée riche en rencontres et partages de connaissances !

9h tapantes, Keynote d’ouverture : Les géants du web par Ludovic Cinquin

Keynote bien rodée par Ludovic, qui nous présentait quelques techniques des géants du web pour répondre aux problématiques de volume, de rapidité et des besoins de data.
Les points marquants :

  • ne pas avoir peur de l’échec qui empêche l’innovation ;
  • automatiser tous les process ;
  • collecter toutes les infos possibles pour apprendre et améliorer ses applis.

Le pdf du livre de Ludovic est accessible en ligne et gratuitement ici.

A 10h30, on était avec Cyril Mottier, Designing Captain Train Mobile Experience

Talk très intéressant mené par Cyril, GDE Android et “devsigner” comme il se désigne, qui a permis de comprendre les évolutions du produit en terme d’UX. C’était en tant que Lead Android dev pour Captain Train que Cyril intervenait et faisait part de son expérience.

L’exemple qui nous a marqué était celui de l’intégration légère de la marque dans le processus de commande. De plus, le respect des guidelines à la fois iOS et Android semblait à la fois un enjeu majeur et une contrainte pour garder un “style” Captain Train.
Suite à son talk, Cyril a fait l’objet d’une interview par DevMag dans laquelle il est désigné monsieur Android de Captain Train.

11h30, c’était l’heure de Polymer 1.0: Production ready de Cyril Balit

Cyril nous a représenté l’historique de Polymer et ses différents composants. Le point clef du talk, le “production ready”, est l’utilisation de Polyfill qui permet de combler les retards des différents browsers sur la norme web component. Polyfill permet d’utiliser sereinement Polymer, même en production, mais avec un coût en terme de performance. Cyril nous a aussi partagé son REX sur Polymer IRL. Selon lui, Polymer est pratique pour faire des petits composants embarquables par d’autres applications. En revanche, il ne tend pas à construire une application web entière.

12h30, pause déjeuner

13h30, Firebase meets Google Maps par Simon Lebrun et Quentin Veyret

Simon et Quentin nous ont présenté un petit POC se basant sur firebase et Google Maps. Ils ont développé une petite appli web pour soumettre un texte et un endroit. Cette appli appelle firebase et une autre appli affiche sur Google maps le message à l’endroit indiqué. L’intérêt de la présentation était de voir que firebase permet d’avoir un backend qui fait push clef en main sans besoin de développements supplémentaires. Il suffit en effet de se connecter à firebase.

Pendant ce temps, Graphes et Recommandations par Thibault Lefevre et Chaïmaa Kadaoui

Autre présentation de POC d’un moteur de recommandation d’oeuvres d’arts qui utilise Neo4j. L’utilisateur soumet une oeuvre (peinture ou sculpture) et le moteur retourne plusieurs oeuvres similaires d’autres collections, d’autres auteurs et musées. Le moteur se base sur les caractéristiques communes des oeuvres et met la priorité sur les caractéristiques les plus pertinentes. Le POC est intéressant pour l’exploration de ce que peut proposer Neo4j en terme de recoupement de données grâce au graph.

Au point d’Ho, Julien Landuré, HTTP2 : ce qui va changer

HTTP1 est omniprésent en 2016 et HTTP2 est pourtant « sorti » le 15 mai 2015. Qu’est-ce qu’on y gagne, nous développeurs ? Julien nous invitait à découvrir HTTP2, le futur protocole du Web !

Certains principes d’optimisations existantes pour le développement web n’ont plus lieu d’être car le protocole a été créé pour améliorer le web directement ! Il y a en plus de nouvelles fonctionnalités comme le « Server Push » qui sont très intéressantes à étudier pour optimiser son site. L’adoption d’HTTP2 est bonne. La majorité des browsers, des serveurs l’ont implémenté et les géants du Web comme Google, Twitter ou Facebook l’utilisent déjà en production.

15h30 Jean-François Garreau mettait à l’honneur Les super pouvoirs du Web

Talk avec beaucoup de démos permettant de voir toutes les évolutions du Web en terme de connectivité : BLE, usb, ORTC, Web Speech, Proximity API.
Il y avait tellement de démos qu’il a fallu se concentrer avant la présentation ! 😉

Les démos étaient très parlantes et très réussies avec à chaque fois un focus sur la compatibilité sur les différents navigateurs.
La conférence était ludique puisqu’il y avait un petit sondage à chaque partie façon “Qui veut gagner des millions” pour inviter le public à voter.

17h Francesc Campoy, Taming the microservice with gRPC and Kubernetes Building systems like a Googler

Conférence idéale pour avoir un aperçu d’une stack efficace :

La démo a bien fonctionné : nous sommes partis d’un “HelloWorld” pour ensuite scaler horizontalement à 4 instances de notre service, puis modifier le code et étudier le “rolling update”

18h Keynote de clôture sur le Physical Web par Scott Jenson

Venu spécialement de la côte ouest des Etats-Unis pour l’occasion, Scott Jenson a présenté l’idée rangée derrière ce que l’on appelle le “Physical Web”. C’est assez simple : pouvoir interagir avec des objets sur un simple navigateur pour ensuite atteindre un site web. Les exemples sont nombreux comme le paiement d’un parking avec une notification envoyée depuis un parcmètre et reçue avec son téléphone. Il n’y a alors plus besoin de QR code ou d’application dédiée, juste un beacon qui envoie des notifications pour s’y connecter. démo-beacon
Le gros bonus de cette Keynote de clôture : tout le monde est reparti avec un beacon. Merci le GDG Paris !
beacon-gdg-paris

Rencontre avec nos Zénikéens

stand-zenika-au-devfest-paris-2016
Toute la journée, nos joyeux Zénikéens vous attendaient sur notre stand, prêts à vous rencontrer !

 

Session #jonglage en direct du #devfestparis ! #devfest #instamood #clown #jeu #spectacle #instagram #instamoment

 

Une vidéo publiée par ZenikaIT (@zenikait) le

Une formation Angular2 ou Typescript à gagner

grand-tirage-au-sort Non non, il ne s’agissait pas de vous dire la bonne aventure mais bien de vous proposer de gagner une formation en participant à notre grand tirage au sort ! Une formation à Angular2 ou à Typescript au choix était à gagner !


Au coup de gong, nous n’avons pas manqué d’annoncer le Grand Gagnant de la formation :
Sylvain Emery, Directeur technique de la société 1000mercis.
Encore toutes nos félicitations et mille mercis à tous les participants ! 😉

A la pause, la zenbeer coulait à flot

A peine le gagnant annoncé, l’heure était venue de distribuer la zenbeer ! A priori, ça vous a fait plaisir, et à nous aussi !

En conclusion, merci à tous !

C’était une super journée avec plein de rencontres. Zenika est fier de pouvoir être sponsor annuel du GDG Paris et de les soutenir dans ce genre de manifestation.   final-gdg-paris-devfest-paris-2016

 


Article écrit en collaboration avec Julien Landuré et Sock Ying Chan.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :