AiC 2.0 est arrivée !

0

Le site – les sources & la documentation.

AiC 2.0, à quoi ça sert ?

Dans le cloud, c’est une solution pour automatiser les tests de vos applications android, à grande échelle.
En local, une machine virtuelle Android x86 performante avec tous les capteurs instrumentables.

image09

AiC 2.0, grâce à qui ?

AiC 2.0 a été financé dans le cadre de l’appel à projet FUI16. AiC 2.0 est un projet collaboratif et open-source réunissant des industriels (Alter Way, Zenika, Thalès) et des universitaires (Lip6, Liafa).

AiC et Zenika le pourquoi du comment !

La veille technologique des Consultants Zenika et sa cellule R&D cherchent à identifier les solutions innovantes et performantes de demain. C’est donc tout naturellement que nous avons souhaité répondre à l’appel à projets FUI-16 pour la solution AiC.

En France, le Fonds Unique Interministériel (ou FUI) est un programme destiné à soutenir la recherche appliquée, pour aider au développement de nouveaux produits et services susceptibles d’être mis sur le marché à court ou moyen terme.

Il permet de financer les projets de R&D dits « collaboratifs » (associant par exemple de grandes entreprises, des PME et des laboratoires) aidés par des pôles de compétitivité.

Pour en bénéficier il faut un projet innovant et monter un consortium.

Il s’est présenté ainsi sur le projet AiC :
– Alter Way
– Zenika (Alexandre Bruxelle, Pierre Raby, Olivier Laporte)
– Thalès
– 2 labos de recherche (LIAFA – LIP6)

Les premiers travaux ont débuté fin 2014.

Améliorer la qualité et réduire les coûts des développements d’applications Android.

Il s’agit d’un projet, open-source, pour industrialiser le développement d’applications Android grâce à une solution de test automatisés. L’objectif est de créer une machine virtuelle Android qui émule l’ensemble des composants physiques : 3G, GPS, Wi-Fi

Notre solution s’intègre aux environnements de production existants et permet : de tester les développements de façon interactive en temps réel et de lancer régulièrement des campagnes de tests industriels en phase asynchrone sur plusieurs configurations Android.

La version cloud : 

La solution AiC 2.0 vise à l’exposition d’un service SAAS permettant l’expression simplifiée de tests fonctionnels pour applications Android, et leur exécution à grande échelle sur des machines cloud OpenStack.

Pour ce faire, nous avons développé une interface Web avec :
– une vue “live” d’Android virtualisée (KitKat, Lollipop et Marshmallow)
– une intégration de tous les capteurs (accéléromètre, GPS, GSM, caméra, …)
– différentes configurations (tablette, téléphone ou phablette).

De plus il est possible d’exécuter ces scripts de tests pour lancer une campagne complète sur l’application à qualifier. Les tests sont directement éditables depuis l’interface web via un DSL et son IDE.

image21

La version locale :

Il est possible en local, de démarrer une ou plusieurs machines virtuelles Android et de stimuler tous les senseurs. On bénéficie alors de l’accélération graphique de la machine hôte (GPU).

Innovations techniques :

Émulation matérielle :
– support OpenGL ES 2.0
– GPS
– accéléromètre
– batterie
– gravité
– gyroscope
– humidité relative
– lumière
– magnétomètre
– orientation
– pression
– proximité
– température
– GSM
– NFC
– Bluetooth

Technologies :

– VM : Android x86 sous KVM
– Interface de rendu pour la 3D
– Emulation des capteurs
– Framework de test
+ DSL pour UiAutomator
+ Intrumenter les capteurs
– Le cloud : Openstack
– Docker
– Ansible
– ReactJS

Ouverture à l’open-source – Besoin de vous !

Nous serions ravis que les sources puissent continuer à vivre à travers vous. Peut-être en permettant le support de AiC sur les nouvelles release Android (Nougat, etc…).

image57

Partagez cet article.

A propos de l'auteur

Ingénieur de spécialité électronique et systèmes embarqués, Alexandre est responsable depuis 2 ans des développements C/C++ sur le projet R&D AiC 2.0 pour Zenika.

Ajouter un commentaire