Retour sur le Google I/O 2014

Le Google I/O 2014 s’est déroulé les 25 et 26 Juin derniers au Moscone Center à San Francisco. La keynote a été diffusée en live devant 1 million de personnes sur Youtube, notamment grâce aux GDG qui organisait des I/O Extended pour regarder ça à plusieurs, entre passionnés. Grâce à Zenika, j’ai pu y participer, voici quelques retours de cet événement !

Sortie de L en preview

La nouvelle version d’Android est une évolution majeure de l’OS mobile. Elle est très attendue tant d’un point de vue design que performance. J’ai pu essayer cette version dès le lendemain sur le téléphone de Cyril Mottier, un Google Developer Expert Android, et le résultat est plutôt probant.
android-l-theme.jpg

Android One

Google va sortir un mobile dédié aux pays émergents nommé Android One. Les smartphones produits dans le cadre de ce programme devront posséder deux ports SIM, un port carte SD, un écran d’au moins 4,5 pouces, un tuner FM et leur prix ne devra pas dépasser 100 dollars.
android-one-2-630x350.png

Android Wear

Android Wear est un Android spécifique (a priori Android 4.4) focalisé sur l’aspect « connecté ». On peut y recevoir plein de notifications et même répondre à des SMS ou des emails par la voix. Android Wear est donc embarqué dans une montre connectée en bluetooth à son téléphone. Une grosse partie de l’intérêt de la montre passe par l’application Google Now : meteo, rappels agenda… Google en a profité pour présenter 3 montres : la Samsung Gear Live, la LG G watch ainsi que la Motorola Moto 360.
moto_360.jpg
Les deux premières sont disponibles sur le Play Store au prix de 199€. Google en a offert aux 5000 passionnés présents à la conférence et j’en suis plutôt satisfait. C’est pratique, peu intrusif et on imagine rapidement les applications que l’on pourrait développer. Voici un exemple d’utilisation d’Android Wear :
wear_workflow.png

Android Auto

Google annonce des partenariats avec une vingtaine de constructeurs pour embarquer du Android dans leurs voitures.

Android TV

Google avait délaissé Google TV mais sort Android TV : un concept de set-top box branchée à votre TV tournant sous Android. Google s’est associé à plusieurs grand noms de la TV pour embarquer du Android TV directement comme Sony ou Sharp. Par ailleurs, SFR et Bouygues Telecom seront les premiers opérateurs à proposer ce type de solution pour leurs box respectives. Pour ceux qui ont une adresse au Canada ou aux USA, on peut déjà demander le pack développeur avec l’ADT-1 Developer Kit ici.

Material design

Présenté lors de la keynote, ce design est d’abord un concept avec un site web dédié : http://www.google.com/design/ L’idée est intéressante et détaille différents aspects comme l’utilisation de « couches » pour matérialiser les formes ou des animations claires pour notifier l’utilisateur. En plus de ce design « sur papier », Google a décliné ce design pour Android et le Web via le projet Polymer. Une réponse au succès de Twitter Bootstrap ?
Voici un exemple de design :
material_design.gif

Un morceau de carton nommé « CardBoard »

C’est la fameuse blague de Sundar Pichai lors de la keynote sortant un « Comme tous les ans, nous offrons des cadeaux et cette année, ce sera un morceau de carton ». En fait, c’est un clin d’oeil à Facebook et l’occulus rift car ce carton est un cardboard, un masque à réalité augmentée où l’on positionne son téléphone dessus. Mais Google a fait fort car il a sorti un SDK dédié, une application « Showcase » sur Android ainsi que quelques démonstrations sur le site Chrome Experiments.
cardboard.jpg

Annonces produits

Il n’y pas eu beaucoup d’annonces « Produit » autour de Gmail, Play Music, Youtube etc.
J’ai retenu Drive for work, une arme pour contrer Office 365, une déclinaison de Google Drive proposant pour 8 euros par utilisateur et par mois une capacité de stockage illimitée en SLA de 99.9%. Drive permet maintenant d’ouvrir et sauver les documents Offices de façon native. Il y a aussi une API REST disponible pour Gmail qui permet de récupérer ces emails.

Une deuxième keynote ?

J’ai vécu la session « A 3D tablet, an OSCAR, and a little cash. Tango, Spotlight, Ara. ATAP. » comme une seconde keynote. La session était très bien préparée, rythmée et pleine de découverte.

  • Projet Tango : le projet Tango est une plateforme matérielle et logicielle qui permet aux tablettes ou smartphones de créer des cartes 3D de leur environnement, et des applications qui peuvent interagir avec le monde réel. Lors de la session, ils ont montré comment la tablette équipée de Tango arrivait à modéliser le « Moscone Center » en 3D sans aucune connexion. L’ingénieur de Google s’est juste baladé dans tout le bâtiment et la tablette reconnaissait automatiquement les sols, les murs et les objets. Voilà un exemple de rendu de l’escalier :

tango.jpg

  • Projet Ara : le projet Ara est un projet de téléphone modulaire. Paul Eremenko a essayé de démarrer un prototype sous Android mais cela n’a pas totalement fonctionné. Pour plus d’infos sur le projet Ara, cette vidéo est parfaite : http://youtu.be/TfwkGEDvpHY
  • Projet Spotlight : Spotlight était une division rattachée à Motorola acquis par Google qui a fait un dessin animé interactif sur le Moto X nommé « Windy Day ». J’ai pu l’essayer sur leur stand et c’est vraiment très ludique d’aider la souris à rattraper un chapeau rouge dans un monde en réalité augmentée. Lors de la session, Google a montré comment ils ont travaillé avec Glen Keane (dessinateur pour la petite Sirène, Aladdin, Pocahontas, Tarzan…) pour sortir Duet, un film d’animation en 60 images/seconde.

duet.jpg

Dart

Après avoir vu pas mal de conférences sur Dart, ce langage me semble toujours une alternative viable au JS. Google l’a encore présenté sous différents angles :

  • Support en preview dans AppEngine,
  • Chrome Dev Editor réalisé en Dart,
  • Une Dart VM embarquée dans Android,
  • Dart côté client ET serveur pour créer une application entière avec un seul langage,
  • Bon support dans l’IDE WebStorm,
  • Intégration de la Dart VM sous Chrome 36,
  • Intégration avec Polymer…

Pour avoir plus d’infos sur Dart sur le Cloud Google, il faut aller sur cette page. En plus, le langage Dart est normalisé au niveau d’Ecma. C’est une bonne nouvelle pour voir un jour son support dans d’autres navigateurs.

Chrome Dev Editor

Le « Chrome Dev Editor » (anciennement nommé Spark) est une Chrome App pour créer des applications sur Chrome (JS ou Dart). Il est écrit en Da
rt, utilise Polymer et supporte GIT ainsi que l’aspect développement mobile. L’application est disponible ici et les sources sont sur github.
chromedev.png

Plateforme Cloud

Il y a eu pas mal de news cette année sur la plateforme Cloud alors même que Google avait annoncé des évolutions majeures en Mars. La plateforme s’agrémente de nouvelles fonctionnalités :

  • Cloud save : pour sauvegarder l’état (dans un jeu par exemple)
  • Cloud debugger : debugger son application dans le cloud de Google. Attention, un point d’arrêt synchronise toutes vos instances.

cloud_debugger.png

  • Cloud Trace : c’est un AppStat intégré pour visualiser les différents appels effectués et optimiser le coût de chaque requête.
  • Cloud Monitoring : c’est à la mode (Kibana) mais très pratique d’avoir un beau dashboard -et des alertes !- de son application.

cloud_monitoring.png

  • Cloud Dataflow : Google présente son outil Dataflow permettant de créer des flux de données (pipelines) à la volée ou en mode batch. Evidemment, cela a pour but d’injecter de la donnée traité dans BigQuery et sortir une donnée analytique qualitative.

DataFlow1.png

  • Déploiement rapide de certaines solutions comme Hadoop, RabbitMQ et MongoDB sur Compute Engine : une partie « Solutions » est ajoutée à leur site détaillant tout cela.
  • Managed VMs et l’utilisation de Docker : présenté à la DockerCon, Google officialise son utilisation massive de Docker pour gérer ces VMs. On peut donc utiliser un peu ce que l’on souhaite sous AppEngine tout en testant l’application entière sur son poste en local (même sous windows!)

Pour finir, voilà un très bon article de blog écrit par William Vambenepe ici avec même une interview sur cette page.

Découverte : Solve for X

Solve for X est une initiative de Google pour faire avancer le Progrès. Ce qui est intéressant dans cette initiative, c’est qu’ils essaient de recenser les idées novatrices, peut-être farfelues et qu’ils regardent la faisabilité de ces projets ambitieux (avec les moyens que cela sous-entend). A regarder donc en découverte : http://youtu.be/UBU_cYFfy4Y

Les déceptions

Ce Google I/O a mis en avant certains projets comme le Design, Android, la Cloud Platform mais certains sujets n’ont pas été évoqués :

  • aucune session GWT : pas vraiment une surprise…
  • aucune session AngularJS : le projet semble bien se porter et acquiert son autonomie. De plus, j’ai l’impression que Google préfère mettre en avant Dart.
  • aucune session Go : uniquement des Box Talks
  • Box Talks versus Sessions : les sessions étaient filmées et présentées dans des grandes salles dédiées alors que les box talks se faisaient dans un lieu de passage au premier étage…

boxtalks.jpg
L’idée est pourtant sympa : on peut facilement rencontrer les personnes qui collaborent aux projets Chrome, Dart, Go ou AppEngine mais c’était très dur de suivre les mini tutoriaux de 45 min à cause du bruit ambiant.

Les news en vrac et en off

  • Côté HTML5 : à suivre « Service Worker« , un AppCache évolué, à ne plus suivre « Web Intent » pour le moment en standby.
  • Suite au rachat de Appurify, Android Studio peut lancer des tests cross-platform Android sur le Cloud de Google. En cas d’échec des tests, cela donne tous les logs ainsi qu’une capture d’écran du problème.
  • Les Glass étaient présentes au I/O et sont maintenant en vente au Royaume-Uni. Les notifications Wear sont disponibles sur les Glass et, à terme, les SDK devraient fusionner.
  • Les applications du Play Store remontent maintenant dans les résultats de Google Search.
  • Sortie de Google Fit, un SDK mobile & web pour un stockage unifié des données médicales.
  • La team AngularJS travaille sur l’incorporation du « Material Design ».
  • Côté Devops, Google utilise en interne Jenkins pour déployer leur application et l’on peut utiliser leur « release pipeline ».
  • GWT : j’ai pu rencontré Daniel Kurka (Googler travaillant sur GWT) et Christian Goudreau (Arcbees, société dans le « steering committee » de GWT). Pas de version 3.0 prévue cette année même s’il travaille énormément à apporter des modifications à GWT (JSNI simplifié, support HTML5 et CSS3, fin du dev mode classique, enlever les verrus pour IE…). Une version 2.7 verra quand même le jour cette année. Plus d’infos à la conférence « GWT.create » prévu en Janvier 2015.
  • Go et AppEngine : un projet intéressant développé par Johan Euphrosine (Google) très enthousiaste sur le langage Go et ses possibilités : gorogoro. Ce projet permet de faire tourner une appli Go dans le cloud de Google en une ligne de commande. Go continue sa progression tranquillement sans faire trop de bruit : utilisé dans Docker, CouchBase mais aussi utilisé en interne par Google…

Pour finir, il faut noter que Google a mis toutes les vidéos en ligne très rapidement et a même ajouté des vidéos « quickies » nommées « I/O Bytes ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :