De l'importance de savoir dire non

La sentence est tombée. James Liang, un développeur impliqué dans le scandale Volkswagen, a été condamné à 40 mois de prison et 200 000 dollars d’amende.

Pour amoindrir la peine, l’avocat de James Liang a expliqué qu’«il ne faisait qu’obéir aux ordres». Il est coutume de penser qu’une hiérarchie est pleinement responsable de ses ordres. Il est temps d’ouvrir les yeux. Aucune hiérarchie ne vous protégera de vos actes. Devant la justice, l’excuse «je ne fais qu’obéir aux ordres» n’a jamais marché.
Tous les logiciels ont été réalisé pour avoir un impact sur le monde. Sans exception. Un logiciel qui n’a aucun impact sur le monde est un logiciel inutile.
L’éthique doit être le prisme principal avec lequel regarder cet impact. Il en va de notre devoir. Le mot «devoir», n’est pas choisi à la légère, mais bien dans son sens juridique.
Il est de notre devoir de ne réaliser aucune action contraire à l’éthique. Il est du devoir du chef d’entreprise de ne rien entreprendre qui soit contraire à l’éthique. Il est du devoir du consultant de ne rien conseiller qui soit contraire à l’éthique. Il est du devoir du développeur de n’écrire aucun programme qui soit contraire à l’éthique.
Il était du devoir de James Liang de ne pas écrire un programme qui soit contraire à l’éthique. Votre vie humaine est plus importante que la vie de n’importe quelle entreprise. Aucune entreprise ne doit gâcher votre vie pour son bien. Dites non.
Non, je ne développerai pas un logiciel qui fausse les résultats d’un test de pollution. Non, je ne conseillerai pas à mon client de ne pas re-designer son moteur polluant. Non, je ne demanderai pas à mes salariés de passer ce test par tous les moyens. Oui, je resterai droit dans mes bottes et fidèle à mon éthique.
Zenika supportera toujours ses salariés à rester fidèle aux valeurs qui définissent notre éthique.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :