SoCraTes Allemagne 2017

0

Cette année encore, j’ai eu la chance de pouvoir assister à la non-conférence SoCraTes Allemagne. Et cette année encore, j’en suis reparti le cœur lourd, la tête pleine et des étoiles plein les yeux.

Cette non-conférence dure 4 jours non-stop car l’hôtel est privatisé pour l’événement. Il est clair que SoCraTes est une expérience bien trop riche pour être résumée dans un article. Cependant, je vais essayer de vous donner quelques-uns de mes take away. J’y ai entre autre découvert :

  • Un « jeu de rôle » qui a été créé afin de faire découvrir le concept de mob programming. C’est une solution élégante pour sensibiliser à cette pratique dans une atmosphère moins stricte que celle du « vrai » travail. Ainsi, une fois l’équipe convaincue, on peut l’utiliser sur du code de production. Merci à Daniel Zappold et à Chris pour cette découverte.
  • Une présentation très détaillée et claire du fonctionnement de la machine virtuelle beam (utilisée entre autre par Erlang). Cela m’a permis de mieux comprendre cette machine virtuelle qui gagne a être connue, notamment pour ses capacités de parallélisme. Cette session a été tenue par Jan Stępień.
  • Une session sur le recrutement a été tenue par Raimo Radczewski. Elle consistait à lire et analyser le handbook publié récemment par Medium. L’objectivité du document est remarquable.
  • Le consumer-driven contract testing a été le sujet d’une présentation. Pact a bien entendu été cité comme une référence dans le domaine. Cette session m’a permis d’avoir les retours d’expérience qui me manquaient cruellement. Cette technique de découplage semble bien tenir ses promesses même sur des gros systèmes.
  • Le sujet de la diversité dans notre communauté et notre industrie a été abordé tout au long de la conférence. Le mémo d’un ex-employé de google a bien entendu été évoqué. La communauté software craftsmanship étant, par nature, pro-diversité, le mémo a été rejeté à l’unanimité. Cependant, il est à noter que tout le monde ne partage pas le même avis quand aux moyens à utiliser pour améliorer notre diversité (discrimination positive ou pas, égalité contre équité …). Le sujet est bien trop compliqué et complexe pour le résumer en un article. Une chose est cependant sûre : notre industrie manque cruellement de diversité, et il est important d’agir afin de corriger cette tare.

J’ai également découvert de nouveaux langages comme Idris et eta, ainsi que des outils comme le shell fish.

Enfin, SoCraTes ne serait pas SoCraTes sans quelques soirées mémorables et la découverte de jeux pouvant être utilisés comme outils de team building comme « Captain Sonar », « Spaceteam » ou encore « Keep talking and nobody explodes ».

Tout cela en ne pouvant assister qu’à 10% des sessions ! Il suffit de regarder le planning de l’événement pour se rendre compte de sa richesse et des choix cornéliens qui en découlent.

En lisant cet article, peut-être regrettez-vous de ne pas y être allé. Peut-être êtes-vous en train de vous promettre d’y aller l’année prochaine. Mais pourquoi attendre ? Au total 9 conférences SoCraTes existent avec un minimum d’un mois entre deux. À noter en particulier SoCraTes France qui débutera le 26 octobre. À vous de jouer !

Partagez cet article.

A propos de l'auteur

Xavier travaille comme développeur et leader technique Java depuis plusieurs années et suis de très près les nombreuses avancées dans le domaine. Expert sur Struts, Spring, Hibernate, JUnit, TestNG, Mockito, Apache commons, Xavier est aussi adepte du Craftsmanship. "La pédagogie et le partage des bonnes pratiques dans un esprit convivial et ludique" est bel et bien son crédo.

Ajouter un commentaire