Forum de la QVT | Zenika

0

Cette année se tenait, du 9 au 11 Avril, la 1ère édition du Forum de la QVT (Qualité de Vie au Travail), organisé à Deauville, dans le luxueux hôtel du Golf Barrière.
Très impliqué sur ce sujet au quotidien, Zenika y était invité en tant que décideur.

En premier lieu, je tenais à remercier particulièrement Alexandra Frantz et son équipe d’Edyevent pour leur excellente organisation. Je remercie aussi le collectif Performance & QVT, dont Zenika est adhérent et compte 2 délégués régionaux, pour l’invitation.

Team Building le 1er jour, une excellente idée.

Le forum a démarré sur un team building global (environ 200 personnes à vue de nez) autour de jeux d’habilité, de culture… par équipe, mélangeant les exposants et les décideurs.

Ces 3 premières heures ont permis à tous d’échanger et de se connaître dans un cadre fun. De ce fait, dès le 1er soir, j’ai pu discuter avec près de la moitié des participants autour de vrais échanges sincères et détendus, comme si on se connaissait depuis longtemps.

C’est terriblement efficace pour le networking et c’est surtout le 1er forum/salon où je vois ça.

Blog Zenika - QVT team building

Les exposants

Blog Zenika - QVT exposants

Les exposants étaient assez nombreux et variés : des odeurs diffusées dans les open spaces, des box isolés phoniquement, des “lits” décontractants, des sons relaxants, de cours de sport et de yoga en entreprise, des formations ciblées communication, des capteurs Fitbit, des fruits et de la nourriture saine, du coaching personnalisé, de l’aide à la mobilité, …
Ça montre que la QVT ce n’est pas uniquement un domaine purement managérial ou matériel.

En échangeant avec la plupart d’entre eux/elles, j’ai été agréablement surpris par la variété des imaginations et produits présentés.

Il y a beaucoup d’entreprises qui travaillent ce sujet, sur des thématiques assez diverses. La QVT en tant que telle est finalement un domaine qui se développe depuis peu de temps, même si certains acteurs sont présents depuis 10 ans, et qui devrait grandement s’enrichir.

C’est encourageant de le constater.

Un distributeur de compliments 🙂

Les messages clés des conférences et workshops

Des tables rondes, conférences et workshops ont évidemment ponctué ce forum.
Je ne vais pas tous les détailler ici, mais voici déjà quelques extraits qui ont aisément résonné dans les esprits durant les 3 jours.

Communication positive, par Alexander Alonso

Comment peut-on être plus positif dans son leadership ?
Il est facile, et c’est presque inné, de se focaliser sur les points négatifs des gens plus que sur leurs points positifs.
Ce qui signifie que l’on se focalise alors sur ce qu’il/elle n’est pas au lieu de sur ce qu’il/elle est.

=> Quand on caractérise quelqu’un sur ses points faibles, on le caractérise sur ce qu’il n’est pas.

Le leadership positif devrait se concentrer surtout sur les points forts.

En travaillant sur ses points faibles, on peut espérer au mieux devenir bon, en y passant beaucoup de temps et d’efforts, alors qu’en se focalisant sur ses points forts on peut espérer devenir excellent, plus rapidement et avec moins d’effort.
Le site GallUp répertorie 34 talents (ou points forts) que l’on peut développer selon ses besoins ou envies. Une bonne source d’inspiration.

Côté lecture, Marcus Buckingham en parle très bien dans son livre “Découvrez vos points forts”.

« Le bonheur a-t-il sa place au travail ? » avec Guy Chatelain, Alexandre Jost, Olivier Biot

Le bonheur au travail ne devrait pas être un objectif.
On ne devrait peut-être pas chercher le bonheur au travail, mais déjà chercher à s’y sentir bien.
Il faut donner du sens au travail et non se lancer dans une quête du bonheur, c’est bien plus motivant et impliquant et c’est au travers de cet objectif que l’on peut trouver du plaisir.

On parle alors de quête de sens et de bien-être.

Côté lecture, “Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une” de Raphaëlle Giordano est une des références.

Mon point de vue

Le forum était très bien organisé et tout était fait pour faciliter les échanges. Une vraie réussite.
Les acteurs sont de plus en plus nombreux et c’est encourageant, sachant que 17% des salariés français seraient proches du burn-out.
De mon point de vue, la QVT n’est effectivement pas la quête du bonheur, mais la recherche du plaisir au travail et de trouver un sens à son activité.
C’est le travail de tous et doit être appuyé et motivé par les dirigeants.

Cela peut s’axer autour d’au moins 3 thématiques :

  1. La transparence.
    Pour que les collègues se sentent impliqués dans leurs projets et activités, qu’ils puissent prendre des décisions et travailler sereinement sur leurs idées ou projets, il faut qu’ils aient les bonnes informations.
    Chacun peut être responsabilisé sur ses actions (la confiance citée sur le point 2), je leur partage donc continuellement les chiffres et la stratégie de l’agence afin qu’ils puissent prendre leurs décisions.
    Cela peut effrayer un dirigeant de tout partager alors qu’en fait cela donne, aux employés, du sens et de l’implication dans leurs activités.
    Encore une fois, le plaisir au travail passe aussi et surtout par le sens que l’on y trouve et, en retour, ce plaisir offre plus d’investissement de la part de tou.te.s.
  2. La confiance.
    En tant que directeur d’agence, je demande à mes collègues de me faire confiance. Cela ne peut se réaliser que si je leur fais d’abord moi-même confiance et que je les accompagne dans leurs projets et les aide à développer leurs points forts.
    L’intelligence collective permet aussi aux entreprises de grandir et on peut aisément partir du principe que tout le monde a des idées, bonnes ou mauvaises, et que c’est en les testant que l’on apprend et s’améliore.
    Je demande donc à tous mes collaborateurs de tester, de ne pas demander la permission, mais juste de communiquer (et de s’assurer qu’on en ait les moyens et que ça aille dans le sens de l’entreprise, bien entendu). Cela passe par l’inscription à une formation ou conférence jusqu’à la réalisation de projets personnels en passant par l’achat de matériel.
    Fait, analyse, améliore et recommence.
  3. Le confort au travail.
    Un cadre de travail agréable et motivant, de l’engagement RSE, du coaching sportif (ou du yoga et des massages) pour le confort physique et le ressourcement, des produits sains à dispositions, un espace de repos dédié et accessible toute la journée, le télétravail …, sont autant d’atouts qui facilitent le bien-être et la cohésion.

Certes tout cela à un coût pour l’entreprise, mais n’oublions pas qu’une équipe motivée est aussi plus efficace.
C’est le fameux cercle vertueux qui permet aux employés de faire grandir l’entreprise qui peut à son tour réinvestir en partie dans le bien-être de ses collaborateurs.

Conclusion

Pour une première édition, ce forum a été une vraie réussite, tant sur l’organisation que sur l’apport humain.
J’ai pu apprécier que beaucoup d’initiatives sont prises et l’intérêt pour la QVT, bien qu’encore récent pour certains, est clairement grandissant.
C’est motivant, mais il y a encore un gros gap entre les acteurs. Ce qui est devenu tout à fait naturel pour nous aujourd’hui, qui sommes très impliqués sur ce sujet, ne l’est pas encore pour tout le monde.
Néanmoins, au sortir de ce forum, je n’ai nul doute que l’avenir de la QVT en France sera positif.

En savoir plus :

 

Partagez cet article.

A propos de l'auteur

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.