Retour vers Hacktoberfest, par Zenika

0

Hacktoberfest, c’est quoi?

C’est une forme de célébration de l’open-source sponsorisée par plusieurs entreprises (DigitalOcean, GitHub, Twilio). Ça consiste simplement à envoyer au moins cinq pull requests pendant le mois sur des projets hébergés chez GitHub. Pour ceux qui réussissent le challenge, il y a un t-shirt offert, et la satisfaction d’avoir écrit un peu de code open-source.

Zenika participe au Hacktoberfest

Chez Zenika, un certain nombre de consultants ont participé à Hacktoberfest, et accepté de répondre à un sondage afin de vous expliquer leurs contributions.
Combien de participants ?
17 consultants ont répondu à notre sondage. Ça ne veut pas dire qu’il y a eu 17 participants, mais plutôt que 17 personnes ont accepté de répondre à ce sondage après Hacktoberfest.

D’ailleurs, comme l’indique ce graphique, tout le monde n’a pas participé à Hacktoberfest. En fait, 12 personnes ayant répondu au sondage y ont participé. Parmi ceux-ci, les contributions aux projets ont été assez diverses, autant en ce qui concerne le nombre de projets, qu’en termes de langages utilisés.

Sur quels projets ont travaillé nos Z ?

Plutôt que de lister tous les projets, nous avons demandé aux développeurs à quels projets ils étaient particulièrement contents de participer. Voici ce qu’ils ont répondu :

  • resilience4j, car j’aime particulièrement le projet
  • Kubernetes, parce que c’était ma première contribution à ce projet (documentation)
  • MS-DOS, parce que MS-DOS 😀
  • Calendula, parce que je pense que c’est un projet utile au plus grand nombre
  • Mdn, pour le principe même si c’était une petite contribution.
  • Un projet rassemblant des design pattern qui m’a permis d’en (re) découvrir.
  • nestjs/docs.nestjs.com
  • gitmoji-changelog
  • conference-hall
  • godown : un « fork » de Redis mais en Go… il semble être à ses balbutiements et pourrait devenir une vraie alternative… j’envisage de poursuivre la contribution sur ce projet.
  • Documentation microsoft parce que je n’aurais jamais imaginé faire des choses pour eux (je suis rancunier envers cette société vis à vis de leur position du monde du libre et Linux, <= obsolète maintenant)
  • home-assistant
  • vue-digital-clock
  • Ayant déjà quelques projets actifs en cours, je n’ai pas cherché à contribuer sur d’autres projets. Mais j’adore travailler sur conference-hall, gitmoji-changelog et docz
  • the codeless code, parce que j’aime l’idée de faire réfléchir les développeurs

Évidemment, certains en ont profité pour faire avancer leurs projets en utilisant les pull requests. Est-ce que ça représente beaucoup de monde ?

La majorité des participants a répondu non. Ce qui prouve l’aspect participatif et motivant du Hacktoberfest. D’un autre côté, certains en ont profité pour faire avancer leurs projets. Mais ces contributions restent parfaitement valides et respectent le contrat moral d’Hacktoberfest : travailler sur des projets open-source (même si il n’y a pas de vérification de cet aspect), y compris les nôtres.

Est-ce que ça en valait la peine ?

Est-ce que l’expérience de participation valait le temps investi ? Pourquoi nos Z ont tenu-ils à participer à Hacktoberfest ? A nouveau, les développeurs ont des réponses différentes :

  • L’envie et le défi de participer à un projet open source
  • Une motivation supplémentaire pour contribuer
  • J’ai pu mettre en pratique certaines de mes compétences. C’était l’occasion de faire des PR et des revues de codes avec des personnes de la communauté OSS. J’ai pu contribuer à un projet utile à la société comme Calendula, d’ailleurs je continue à contribuer sur ce projet. Le challenge était de comprendre un projet totalement inconnu en un minimum de temps.
  • Premiers pas dans l’open source
  • Prendre le temps de travailler sur mes projets OSS et découvrir de nouveaux projets
  • Découvrir des projets
  • Les tests : c’est important !
    Fabriquer une image Docker pour du NodeJS, c’est si trivial
    Régler les problèmes de vulnérabilité levés par GitHub, ce n’est pas compliqué!
    Il existe plein d’implémentations différentes d’une heap, chacune répondant à un besoin.
  • Un coup de pied aux fesses 🙂
  • L’élan collectif chez Zenika m’a poussé à contribuer des petites choses sur des projets que j’aurais habituellement laissé se débrouiller.

Tout ça, en plus du t-shirt qui a semblé une motivation importante pour certains  

Est-ce qu’on va continuer ?

D’une façon assez claire, nos développeurs veulent recommencer Hacktoberfest, ce qui est une bonne chose pour l’open-source et pour Zenika, soyons honnêtes. Mais ce qui est plus intéressant, c’est que ces développeurs veulent aussi, dans une assez nette majorité, continuer à participer aux projets auxquels Hacktoberfest les a amenés à contribuer. Ce qui est sans doute une encore meilleure nouvelle !

D’ailleurs, ils n’hésitent pas à le dire :

  • Entre Zenika, on aurait pu faire un événement dédié au Hacktoberfest 😢
  • Profiter du Hacktoberfest pour faire mes premières PR, c’était cool. Maintenant, je cherche à trouver, via des sites que j’ai découverts en octobre, de nouveaux projets où j’aurai une valeur ajoutée
  • Organiser un event Hacktoberfest, oui… mais pas tout seul. J’ai l’intention de faire un article sur mon wordpress
  • Hacktoberfest est une bonne façon de se lancer dans l’open-source, et il y a vraiment un boost de motivation fort. C’est très chouette.
  • oui, pour reparticiper, il faut y participer une fois 🙂 Comment qu’on fait pour la première fois?

Au vu de cet enthousiasme, il est évident que Zenika reparticipera à cet événement, évidemment à travers des contributions, mais peut-être aussi à travers des événements plus visibles…

En conclusion : Hacktoberfest, (open-)source de motivation

Au-delà d’être simplement un outil pour produire de l’open-source, on voit qu’Hacktoberfest est aussi un moyen, pour les entreprises comme Zenika, de contribuer à l’open-source en fédérant les motivations des développeurs. Merci à nos collègues qui ont passé du temps à contribuer et à répondre à ce sondage !

Partagez cet article.

A propos de l'auteur

Ajouter un commentaire