Faire grandir son agence sans perdre son identité – 4/4

Penser à son écosystème

L’écologie du business : si l’herbe est verte partout, alors elle sera verte chez nous aussi.

C’est aussi simple que cela et c’est avec cette optique de toujours enrichir le domaine qui nous passionne et nous fait vivre que nous avons choisi d’avancer.

C’est vrai à la fois en organisant ou participant à des conférences pour les consultants de partout, mais aussi bien au niveau du business et du commerce, tant avec nos clients qu’avec nos confrères.

Nous n’avons pas la prétention d’être les meilleurs, l’entraide et la collaboration avec nos confrères, sans rentrer dans l’illégal non plus :), sont très saines. Bien à l’opposé de la vieille école qui voulait que les “autres” soient forcément nos ennemis ou, à minima, des gens à critiquer.

La compétition n’en est que plus agréable et payante.

Ainsi, nous échangeons régulièrement avec plusieurs confrères de la région qui ont les mêmes valeurs que nous et nous n’hésitons pas à faire appel les uns aux autres pour partager nos contextes actuels, s’entraider sur des besoins commerciaux en répondant conjointement quand nous n’avons pas assez de consultants libres pour répondre à un besoin client, …

Sans pour autant révéler nos stratégies, cette petite synergie et ces partages sont une belle entraide qui profite à tout le monde, et in fine à nos clients.

En partant de ce principe qu’il vaut mieux participer ensemble à mettre en avant la qualité, le bien-être et le partage, nous ne pouvons qu’apporter notre pierre à faire évoluer notre domaine dans le bon sens.

Et ça c’est bon pour tout le monde :

  • les communautés de consultants dans la région,
  • les consultants eux-mêmes,
  • nos clients,
  • nous.

Et demain ?

Garder notre façon de penser

Continuer de s’adapter aux évolutions des marchés des clients, du recrutement, des domaines technologiques et métiers est le défi de toutes entreprises.

Ce que 2020 nous a rappelé c’est qu’il ne faut pas hésiter à casser un modèle pour s’adapter rapidement.

Pour cela, nous conserverons un système horizontal dans lequel nul n’a pas besoin d’un workflow de validation pour pouvoir agir. Moins il y a de contraintes, plus vite on avance. Et tant pis si on se trompe, au moins on aura essayé et on aura appris.

Concernant notre croissance et les nouvelles perspectives, nous avons besoin de recruter de nouvelles personnes en fonction de nos futurs nécessités, tout comme nous avons aussi besoin de faire évoluer nos collègues actuels.

Ne pas s’attarder sur les titres

J’ai déjà parlé de faire grandir les collègues dans un article précédent, je ne m’y attarderai pas trop ici, mais tout de même un point concernant les titres qui sont parfois (souvent) synonymes d’évolution en responsabilité.

Je ne suis pas un grand fan des titres, mais plutôt des rôles que chacun et chacune souhaite porter durant une période donnée.

La force d’une agence c’est son équipe et, chacun étant différent, autant laisser les personnes s’exprimer là où elles auront plus de chances de s’épanouir et de réussir.

En co-construisant nos projets, en exprimant les besoins et les Pourquoi, chaque collègue peut alors imaginer le ou les rôles dans lesquels il ou elle souhaite s’engager durant une période choisie.

Certes, un titre permet de définir le rôle, mais il impose aussi un périmètre qui n’est pas forcément pleinement maîtrisé ou accepté. Un titre impose un cadre qui a ses limites.

Dans un principe d’intelligence collective, c’est au collègue de définir son périmètre.

Ça a les avantages de répondre aux besoins, si tout le monde joue le jeu (!), de faire tourner les rôles entre les collègues, de s’épanouir tout autant, de se sentir réellement impliqué et de moins vivre la fatigue et le stress d’une liste de responsabilités que l’on apprécierait que partiellement.

En conclusion de cette série de 4 articles, je dirais que la qualité de vie au travail, l’inclusion des collègues et la responsabilisation sont des pièces d’un formidable moteur, tout autant performant qu’adaptatif.

Sans équipe, l’entreprise n’existe pas, alors faisons confiance, donnons les clefs pour nous faire tous avancer et prenons le temps de faire grandir nos collègues.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :