Qu’est ce qu’un.e coach professionnel.le et à quoi sert-il.elle ?

Nous sommes tous confrontés à des difficultés qui peuvent nous submerger et sembler sans issue. Prendre soin de soi s’inscrit pleinement dans une démarche de développement personnel qui peut être accompagnée par votre entreprise. 

Une personne dédiée pour établir cette relation d’aide, en position de miroir et apportant une écoute bienveillante est d’une immense utilité pour initier ce mouvement face à vos questionnements.

On entend beaucoup parler de coaching : de coach d’équipe, de coaching individuel, de coaching agile… ou de coaching professionnel. Comment mettre un peu d’ordre dans tous ces termes et surtout, qu’est-ce qu’apporte un coach professionnel par rapport à d’autres dénominations ? 

Qu’est-ce que le coaching professionnel et à quoi cela peut-il servir ?

Le coaching professionnel est le fait d’accompagner une personne dans son contexte professionnel. Autrement dit, c’est l’accompagnement d’un.e salarié.e, d’un.e manager ou d’un.e dirigeant.e ne parvenant pas à dépasser un questionnement seul.e et qui impacte sa vie professionnelle.

L’ICF (International Coaching  Federation) définit le coaching comme “une alliance entre le coach et ses clients dans un processus qui suscite chez eux réflexion et créativité afin de maximiser leur potentiel personnel et professionnel”.

Cet accompagnement se matérialise par une série d’entretiens individuels entre le coach et le “coaché”. Ces entretiens ont pour but d’aider la personne à atteindre ses objectifs et à “réussir” sa vie professionnelle, en trouvant elle-même ses propres solutions et leviers d’action.

Les objectifs à atteindre peuvent être liés à la personne elle-même : quelles sont mes sources de motivation, j’ai envie de changer de métier, j’ai besoin d’apprendre à gérer mon temps … On parle alors de développement de potentiel et d’atteinte d’objectifs personnels.

D’autres sujets de coaching peuvent porter sur les relations professionnelles de la personne : mon collaborateur râle tout le temps, je suis en froid avec telle personne et je n’arrive pas à débloquer la situation, mon patron me persécute, et L’idée ici sera alors de regarder de plus près les problèmes liés à la perception de son environnement, son système de valeurs et ses convictions. Tout cela lui permettra de déceler ce qui peut être fait pour améliorer la relation et éviter les jeux de pouvoir ou psychologiques.

Un autre cas d’utilisation du coaching sera celui du coaching de manager ou dirigeant, lié à l’exercice de ses responsabilités. Les problèmes soulevés peuvent être : mes collaborateurs ne communiquent pas, une ambiance de travail malsaine s’est installée dans l’équipe, les réunions sont inefficaces … Ici, le coaching pourra aider à mieux comprendre les dynamiques de groupe et accompagner la recherche d’options de management et de prise de posture.

Quelles sont les différences entre le coaching agile et le coaching professionnel ?

Le coaching agile et le coaching professionnel se différencient principalement au niveau des périmètres d’intervention et des pratiques utilisées. 

D’un côté le.la coach agile a été formé.e aux différentes pratiques agiles et il.elle utilise ces pratiques dans l’accompagnement du collectif principalement (au niveau de l’organisation, de l’équipe ou dans la relation entre les individus). 

Il.elle se sert donc de ce “cadre de référence” agile pour amener de nouvelles façons de collaborer et proposer aux équipes de réfléchir sur leur processus de travail. Le.la coach agile amène des connaissances, ce qui le.la rapproche du consultant agile à certains moments.

Le coach agile est le consultant du process agile, dans certains cas ce coach agile aura une posture plus de “coach” pour questionner le sens et permettre aux personnes de trouver leur solutions.

Il.elle accompagne ainsi surtout des groupes d’individus et des équipes de travail.

De l’autre côté, le.la coach professionnel.le a suivi une formation générale sur le métier de coach, faisant appel à des approches de base en psychologie (AT, PNL, …) et des références théoriques pour analyser les individus, les groupes et les entreprises. Il.elle dispose d’une déontologie pour encadrer son mode d’intervention et il.elle est accompagné.e d’un superviseur. 

Tout le challenge du coach professionnel est de ne pas ramener son cadre de référence ou ses biais afin d’éviter d’influencer le  “coaché” et lui permettre de trouver lui-même ses solutions.

Le.la coach professionnel.le fera appel à des compétences allant du coaching centré sur la personne (individuel) jusqu’à l’organisation (de dirigeant)

Il.elle accompagne surtout les personnes individuellement, sachant que le contexte de la personne est fondamental à prendre en compte.

Le coaching – en tant que posture – est un des outils du coach agile (faire émerger les réponses par la personne qu’on accompagne), mais le coach professionnel n’est pas forcément coach agile.

Les pratiques et théories utilisées dans les deux cas se mélangent et alimentent la bannette des compétences du coach, mais cela reste des métiers différents aux périmètres et formats assez distincts.
Si vous êtes intéressés par l’accompagnement d’un.e coach professionnel.le ou si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous contacter : info@zenika.com.

Cyrielle Eudeline

Coach agile / facilitatrice Design Thinking et facilitatrice graphique

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :