Le Camping des Speakers 2022

MODIFIE LE 22/07 : oublis concernant la prez « Comment bien foirer vos certifications Kubernetes CK{A,S} ».

De temps en temps, il y a des événements que l’on attend avec impatience. Un voyage, une fête, un concert. Dans l’attente, on se fait des idées sur ce qu’il va se passer, combien ça va être génial. Le jour J, on arrive gonflé à bloc. Mais l’événement n’arrive pas à la hauteur de toute l’attente. En ce qui concerne la première édition du Camping des Speakers, c’était tout l’inverse. Pour Lise, Grégory, Guillaume, Jean-Philippe et William, basé⋅e⋅s à Nantes, c’était cool d’avoir un événement aussi original et aussi proche. Nous avions hâte d’y aller, mais pas nécessairement autant qu’à une autre conférence. Le cadre du camping nous donnait l’impression que nous allions vivre un petit moment convivial de détente. Nous n’avions pas anticipé que c’était une des clés de l’émulsion qui allait se produire.

Le Camping des Speakers trouve ses origines dans deux initiatives poussées par la crise COVID. La première est le Rendez-vous des Speakers, une série de conférences 100% en ligne. La deuxième est le Riviera DEV 2021 qui a eu l’idée de respecter la distanciation sociale de rigueur à l’époque en faisant les présentations dehors sur un plan d’eau. Les participant⋅e⋅s étaient sur des pédalos et les oratrices et orateurs divulguaient leur savoir depuis une jetée sans projection de diapos (mode slideless).

L’équipe d’organisation du Rendez-vous des Speakers avaient alors envie de faire une prochaine conférence en présentiel et sous un format spécial. L’un des membres faisait du camping et a vu que des soirées karaoké étaient organisées. Qui dit karaoke, dit projection des paroles et qui dit projecteur dit présentation. L’équipe a pris l’idée, a trouvé un camping 5 étoiles dans le Morbihan et a réussi à motiver des speakers et des sponsors. En tous cas c’est l’histoire qu’on nous a fait croire.

Côté CFP, on trouvait le format classique avec diapos, mais aussi et surtout des formats sans diapos et en extérieur. L’équipe d’organisation poussait les gens à innover dans les sujets et les formats. L’idée était géniale. C’était pas évident au début mais de nombreuses personnes de Zenika ont proposé des sujets qui sortaient plus ou moins de l’ordinaire, comme vous le verrez. Nous avons tous les cinq été honoré⋅e⋅s d’avoir été sélectionné⋅e⋅s pour cette première édition d’une conférence avec une formule inédite.

Autre nouveauté, la collaboration avec TADx et CraftsRecords pour organiser un tremplin avec à la clé la sélection des deux meilleures présentations pour être rejouées au Camping des Speakers. Le tremplin était à destination des personnes n’ayant jamais fait de présentation dans une conférence. Il y avait des personnes pour aider à préparer la présentation. Il y avait tellement de choix de qualité que l’équipe a fini par sélectionner non pas deux mais quatre présentations.

L’arrivée et le mercredi soir

L’arrivée au camping s’est faite simplement : réception des clés puis installation dans les bungalows. La possibilité d’amener conjoint⋅e et enfant est une première dans une conférence, c’était un objectif qui tenait à cœur aux organisateurs !
Pour les speakers, un apéritif entame la soirée avant de rejoindre le restaurant du camping pour une paëlla bien sympa. Et pour clôturer la soirée une surprise nous a été offerte par les organisateurs : 3 acteurs nous ont fait une soirée d’improvisation, avec Olivier aux commandes. Un bon moment de rire !

Le jeudi

Keynote d’ouverture de l’équipe d’organisation

La keynote d’ouverture, dont nous avions appris l’existence la veille, était une présentation de l’équipe d’organisation sur tout le parcours qui avait débouché sur l’événement du jour. L’équipe a tenté de justifier le nom de la conférence, sans être très convaincante. A part ça, le travail qui a été fait pour mettre en place cet événement a été monstrueux et le coup de poker largement réussi.

Ensuite, les oratrices et orateurs du jour se sont livré⋅e⋅s à l’exercice du marché de poisson : vendre sa prez fraîche pour motiver les gens à venir.

Culture, innovation et cartes IGN

William a cherché à montrer comment l’innovation pouvait être bridée en l’illustrant différentes approches au travers de 3 parcours au travers du camping 🚶‍♀️. Une carte IGN est fournie à chaque équipe ainsi que des consignes : 

  • Équipe n°1 : ramener la borne indiquée à la croix sur la carte en établissant tout le parcours dès le début, mode projet type cycle en V
  • Équipe n°2 : ramener la borne indiquée à la croix sur la carte en s’arrêtant tous les 100 m pour ré-évaluer les prochaines étapes comme un projet en itération courte
  • Équipe n°3 : aucune indication

Chaque équipe dispose de 15 min pour réaliser son objectif puis un debrief de 10 min a été réalisé en fin de session.

Dans les 2 premières équipes, l’objectif était clair, seule la manière d’y arriver différait. La 2e équipe a trouvé la borne cachée en haut d’une branche. Pour pimenter le parcours, William avait disposé des bornes “pièges” tout au long du parcours pour tester la capacité des équipes à rester focaliser sur leurs objectifs. La première équipe n’a pas réussi à trouver la borne, peut-être qu’ils n’ont pas levé les yeux 😉

Les consignes de la 3e équipe n’étaient pas claires, ils se sont baladés le temps de l’exercice.

En résumé : l’innovation ne doit pas être guidée par un objectif précis mais par une direction. Dans le cas contraire, les personnes se sentiront canalisées et auront des oeillères limitant toute possibilité d’explorer des nouvelles voies. Avec ce parcours en nature, les échanges ont été sympathiques ! En plus, il ne pleuvait pas, qui a dit qu’il faisait beau plusieurs fois par jour en Bretagne ? 😉

Notre recette de l’équipe parfaite 🧁

Estelle et Yvonnick ont présenté le fonctionnement de l’organisation du travail au sein de la société Pix afin d’avoir une démarche agile avec des petites équipes et une fluidification de l’avancement des tickets. Une notion qui a été particulièrement appréciée est la volonté lors des dailys du matin de ne pas faire le tour des personnes et chercher à justifier son activité de la veille et devoir dire qu’on a passé 3h sur un bug mais plutôt de faire le tour des tickets en cours et tenter de les tirer pour les faire sortir du tableau le plus vite possible.

Ressuscitons les ordinosaures !

Olivier nous a montré quelques vieux ordinateurs avec lesquels certains d’entre nous ont grandi ! Fait amusant : la moyenne d’âge dans la salle était d’au moins 40 ans 🧓.

En préambule, l’orateur nous a expliqué les problématiques légales du retro-gaming : est-il possible de dupliquer une ROM ? ça dépend de l’âge du jeu et s’il est tombé dans le domaine public ou si l’éditeur a expressément autorisé la copie… c’est au cas par cas.

La présentation s’est focalisée sur les différents composants ou systèmes à émuler : périphériques d’entrées (joystick par exemple), mémoire RAM, stockage de masse, carte graphique, carte son et CPU ! 

Pour certaines consoles, il est indispensable d’avoir la doc de maintenance de la console avec les circuits électroniques pour reproduire le plus fidèlement possible les comportements de la plateforme. De plus, de nombreux jeux s’appuient sur des timings précis entre les traitements de la carte son et celui de CPU ou bien de certains flags du processeur non documentés…

Pour les architectures récentes et compatibles avec la CPU de la machine de jeu, plutôt que de faire de l’émulation, il est préférable de faire de la virtualisation.

Une très grande patience est requise pour développer un émulateur complet ! 

J’ai plié mon smartphone et il ne s’est pas cassé… mais ma web app si. 😒

Avec l’arrivée des appareils à écrans pliables, les applications web commencent et vont souffrir. Comment réagir lorsqu’on déplie mon smartphone ? Et si l’on le fais pivoter de 90 degrés ? 

Après avoir parcouru rapidement l’histoire des écrans à travers quelques exemples connus, Olivier Leplus et Yohan Lasorsa nous ont expliqué et démontré pendant 45 minutes le raisonnement à avoir pour concevoir et développer une application web qui s’adapte à ces nouvelles possibilités de dispositions. Le tout accompagné de démos, cette conférence est très intéressante même si on a un profil back-end. 😜 L’API « CSS spanning media query and Window Segments Enum » jusqu’à présent en mode expérimental a été officialisée récemment, il n’y a plus de raison de ne pas s’y mettre.

Expérimenter et parler d’accessibilité numérique

Virginie a proposé des ateliers de construction LEGO pour sensibiliser à l’accessibilité numérique. Les participant⋅e⋅s étaient réparti⋅e⋅s en groupes. Chaque groupe avait une personne avec un handicap simulé à qui on a donné un tas de briques LEGO. Le reste du groupe avait le modèle à réaliser et devait lui communiquer ce qu’il fallait faire. Chaque groupe devait s’adapter différemment selon le type de handicap. Cet exercice très simple et ludique a permis très rapidement de créer de l’empathie et à forcer à explorer des idées très innovantes.

Après un débrief sur les ressentis de chaque personne, Virginie a expliqué quelques chiffres clés et quelques faits marquants dans l’histoire de la reconnaissance du handicap en France. Il y a encore du chemin à faire, mais cet atelier peut aider à s’encourager à le faire d’une manière positive et constructive.

Partage et transmission : ratages et amélioration

Cécile et Jordane ont parcouru les différents moments dans nos métiers où nous partageons ou transmettons de la connaissance. Pour chaque situation, on donnait quelques histoires d’échec et des idées pour les éviter. Le format sans diapos a favorisé de bons moments d’échange avec le public. Le large éventail de situations abordées était très apprécié.

Analyser et classifier les sons de mammifères marins avec l’intelligence artificielle

Dans cette présentation issue du Tremplin des Speakers, Eléa a commencé par rappeler quelques définitions de base du domaine de l’intelligence artificielle et une rapide taxonomie des différentes approches. Elle a ensuite parlé des outils particuliers de classification de sons. Eléa a terminé avec une démonstration complète de création, d’entraînement et d’utilisation d’un modèle Tensorflow. Tout le code de la démo est disponible sur un dépôt GitHub.

Contrairement à beaucoup d’autres présentations dans le domaine de l’intelligence artificielle, la présentation d’Eléa était précise, factuelle et pragmatique.

Drama-Free Code Review!

Dans une autre présentation issue du Tremplin des Speakers, Maha a mis nos sessions de revue de code sous le feu des projecteurs. Maha a encouragé à remettre un peu d’humain dedans et à réévaluer la distribution des tâches entre automates et humains. C’est un objectif louable et la présentation était pleine de petits conseils utiles. Certains conseils auraient mérité d’être nuancés pour montrer que tout n’est pas applicable à tous les contextes.

Parmi les conseils il y a avait :

  • Formuler les retours en parlant du fait et pas de la personne. Au lieu de dire « Pourquoi as-tu choisi de faire comme ça ? Tu dégrades les performances !” plutôt dire “En employant telle façon de faire, les performances seront dégradées à un point où ce sera perceptible par l’utilisateur.” En effet …
  • You != Code. Tu n’es pas ton code. Critiquer ton code, n’est pas critiquer toi-même personnellement.
  • Toutes les remarques de forme sur le code (indentation, longueur des méthodes etc…) sont à faire avec des linters pour que le soumetteur de code puisse corriger tout seul et que le reviewer ne passe pas pour une personne exigeante. C’est un robot 🤖 qui fait le “sale” travail.
mmm les chamallows

Le soir

Entre 18h et 21h, une pause nous permettait de profiter des services du camping. Piscine, pétanque, toute activité était propice aux échanges et à la rigolade. Côté repas, des “poke bowl” étaient mis à disposition et permettaient de faire le plein de forces avant la session de talks du soir. Et après les talks du soir, la soirée s’est poursuivie autour du bungalow de Pierre Tibulle où le barbecue était de sortie pour griller des marshmallows. Esprit camping à fond !

Le vendredi

De l’âge de pierre 🗿au burger 🍔 en 45 min

Barbecue

Grégory et Guillaume ont fait une démonstration d’allumage de barbecue et de cuisson de différentes viandes, de brochettes et de fromage, tout en parlant de l’intérêt pour une entreprise de créer régulièrement des moments de convivialité informels. Chez Zenika Nantes, nous avons instauré il y a quelques années le Pizza Friday, un vendredi par mois où le repas est fourni, pas toujours de la pizza d’ailleurs. Depuis le début de l’agence nantaise, nous sensibilisons les clients à l’importance pour les consultant⋅e⋅s, et donc pour eux aussi, de se retrouver régulièrement pour échanger de façon informelle. Il était encouragé de venir travailler à l’agence, tous les vendredis. A l’époque, les clients étaient réticents. Depuis quelques années les habitudes ont pas mal changé.

Après la cuisson, place à la dégustation. Et c’était bien bon 😋 surtout qu’il y a plusieurs personnes qui se sont proposées spontanément pour aider avec le service.

Vers la fin, William a sorti son ukulélé pour ajouter une petite ambiance musicale dont le point d’orgue était une superbe reprise de Let It Go avec Lise et Estelle.

Comment bien foirer vos certifications Kubernetes CK{A,S}

Rémi a partagé différentes astuces qu’il a apprises qui augmentent la probabilité de rater une certification CKA ou CKS. On pourrait penser que c’est facile de rater cela, mais en réalité c’est tout un art. Grâce à son expérience en la matière, Rémi a donné des conseils de qualité. Par exemple :

  • Ne pas apprendre à utiliser vim ou kubectl.
  • Faire sa première tentative le plus tard possible.
  • Se mettre dans une pièce qui n’a pas été rangée ou qui est bien encombrée d’objets.

Pour plus de bon conseils comme ça, se référer à l’article de blog que Rémi a écrit là-dessus.

Dans cette présentation empreignée d’un humour subtil, on sentait bien toute l’expérience de Rémi dans plusieurs sens du terme. Il est très bon dans sont métier et tous les conseils partagés relèvent du vécu. Tout le monde ferait bien de s’inspirer de tout ça.

Développer une culture Tech engagée – retour sur lbc², première conférence tech par leboncoin

Guillaume Grillat avait la lourde tâche de faire la dernière présentation de la conférence. Son rôle chez leboncoin est particulier parmi les DevRel. Il a pour mission de mettre en relation ses collègues avec les différentes communautés tech locales afin de promouvoir l’apprentissage continu. Mais il nous a raconté comment il a réalisé que l’enjeu va au-delà de la tech et qu’il y a non seulement un intérêt mais une nécessité d’adresser des facettes non-tech qui sont embarquées dans chaque être humain. Guillaume s’est posé la question de ce que l’entreprise, jusqu’à la direction, pouvait faire pour soutenir les différentes identités que les gens ont envie et ont besoin d’apporter au travail. Guillaume a parlé de ce qui a conduit à la mise en place de la conférence lbc² organisée par et pour leboncoin, les défis et les résultats.

Cette présentation pleine de sensibilité et de pragmatisme était inspirante. Elle pourrait donner quelques idées à la Direction Technique de Zenika.

Conclusion

Ces deux jours de conférence sont passés très vite. Et c’est bon signe ! Nous avons pu assister à des conférences “traditionnelles” en salle très intéressantes, des conférences en extérieur très sympa où nous pouvions directement échanger pendant la présentation. La coupure de fin d’après-midi nous a permis de profiter du camping et notamment du terrain de pétanque et des piscines intérieures et extérieures, un moment très agréable !

Un thème récurrent du programme était l’échec. Ce sont les histoires d’échec qui nous apprennent le plus. Il est plus utile d’éviter l’échec que d’imiter le succès. Un des bémols de la conférence est son nom. La désignation “… des Speakers” donne l’impression que c’est uniquement pour des personnes qui s’identifient comme Speaker.

L’organisation quant à elle était réussie. Un cadre très sympa amenant encore plus d’échanges, c’est une conférence très “fun” mais très professionnelle que nous avons vécue. Les coups de soleil ont été pour certains des invités imprévus.

Nous pouvions même emmener nos conjoint⋅e⋅s et nos bébés ou enfants qui pouvaient profiter du camping pendant ces deux jours. Et si nous le souhaitions, le séjour pouvait se prolonger pour le week-end. Des attentions super sympa de la part des organisateurs !

Bref, rendez-vous pour la seconde édition ! #OuinkOuink

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :