Comment rendre visuelle votre gestion du produit ?

2

 

Par Yoan Lureault, Zenika

“Pourquoi avons-nous pris du retard sur la sortie de cette fonctionnalité majeure ?”

Silence en plein Comex. Personne n’ose prendre la parole, la situation est embarrassante.  Quel Product Manager (PM) n’a jamais vécu cela ? Comment expliquer que les équipes techniques et les équipes métiers n’étaient pas alignées sur les évolutions et que les priorités ont changé plusieurs fois au cours des dernières semaines? Comment expliquer que toutes les parties prenantes au produit n’ont pas été impliquées dès le début du projet ?

Tout cela n’est que le résultat d’une mauvaise communication ou d’une mauvaise implication de chacun autour du produit.

Pour sortir de ces situations et remettre le client au centre, il est grand temps de passer au management visuel.

Le management visuel, c’est avant tout un état d’esprit qui va vous permettre de fédérer les parties prenantes, l’équipe et la direction autour du produit et de placer le besoin client au cœur de l’entreprise.

C’est aussi l’occasion de légitimer l’équipe produit sur les décisions et vous placer aussi dans votre vrai rôle de PM : le véritable CEO du produit !

Concrètement comment ça marche ?

C’est d’abord un lieu dédié au produit (si possible avec de grandes surfaces aux murs) dans lequel vous installerez l’équipe produit qui sera composée (par exemple) de designers, de l’équipe technique, de personnes du métier intervenant en continu ou ponctuellement et du PM. Ce lieu devra être ouvert à tous, convivial et sera un lieu incontournable d’échange et de discussions autour du produit.

Maintenant que vous avez le lieu, il faut le faire vivre et l’animer. Des outils indispensables que vous utiliserez quotidiennement vont vous y aider.

Les outils

La Product Vision Board

La Product Vision Board vous aide à décrire et valider votre vision du produit ainsi que la stratégie associée au développement du produit. Il formalise les besoins des utilisateurs, les principales fonctionnalités du produit et les objectifs de l’entreprise ainsi que le business model, les concurrents, les sources de revenus, les facteurs de coût et les canaux.

En l’affichant, vous communiquez clairement votre vision du produit et cela rend meilleure la compréhension des enjeux rattachés au produit.

Si communiquer la partie financière vous met mal à l’aise, affichez la version allégée.

Les personas

Afficher les personas rendront plus concret (humain) vos utilisateurs. L’intérêt est que vos équipes se projettent et s’immerge dans l’univers du produit et s’approprie les besoins utilisateurs.

En affichant la vision produit et les personas les parties prenantes auront une idée claire et partagée de votre vision et pourront adapter leur communication ou leur méthode de vente aux objectifs fixés. Ainsi, vous donnerez du sens à vos demandes et aux actions de l’équipe.

La roadmap produit

La roadmap produit est construite suite à l’atelier de story mapping où toutes les parties prenantes au produit auront participé : technique, design, marketing, métiers.

Avec une roadmap affichée, tout le monde est informé des prochaines évolutions.

Elle permet un alignement sur des fonctionnalités qui répondent aux enjeux stratégiques et à  l’atteinte d’objectifs (cible utilisateur, financier…).

Par définition, la roadmap aura été validée par tous.

Afin d’éviter les changements de direction intempestifs, les malentendus et les discussions tardives autour de l’évolution du produit, rendre publique la roadmap vous permet d’afficher clairement les décisions qui ont été validées par tous.

Encore une fois, c’est un bon moyen pour aligner tout le monde et anticiper les actions de mise sur le marché.

Également cela vous aidera à convaincre de la pertinence de vos choix : la roadmap est en cohérence avec la vision produit.

 source Roman Pichler

D’autres éléments importants sont à afficher pour que l’équipe se rende compte de sa performance :

  • Les métriques pour rendre visible l’efficacité du travail collectif où chacune des parties prenantes et la direction pourra se rendre compte du travail effectué. C’est un bon moyen de motiver et valoriser l’équipe produit en rendant visuelle sa performance.
  • Les captures d’écran du travail des designers (InVision par exemple) sont à afficher afin que tout le monde se projette et s’approprie l’évolution du produit.

Comment faire vivre tout cela ?

La mise à jour de ces éléments se fera quotidiennement par tous les membres de l’équipe produit ce qui permet du feedback permanent. Une rencontre hebdomadaire d’une heure maximum permettra l’échange. C’est aussi le moment d’échanger sur les problèmes rencontrés et d’accélérer le partage d’idées par l’équipe. Pour faciliter les échanges sur les problèmes rencontrés, je vous invite à utiliser la méthode A3.

Thème :                                                                                             Date
1.     Problème 4. Solutions
2.     Objectif 5. Plan d’action
3.     Analyse des causes (dans l’idéal les 5 pourquoi pour remonter à la cause racine) 6. suivi

L’équipe produit se sentira impliquée et responsabilisée dans la résolution des problèmes liés au produit et cela donnera l’occasion à chacun de participer et de s’exprimer, ce qui un bon moyen de valoriser chaque membre de l’équipe.

Le management visuel va concrètement vous aider à :

  • Représenter visuellement le travail de l’équipe,
  • Aligner les parties prenantes, l’équipe produit et la Direction
  • Impliquer et informer toute l’entreprise,
  • Aider à la prise de décision participative et collaborative.

Prêt pour la transparence et fluidifier votre communication ? Passez au management produit visuel !

Partagez cet article.

A propos de l'auteur

Consultante Product Manager Sénior Zenika "Placer le besoin client au coeur de vos produits"

2 commentaires

  1. Bonjour
    J’aimerais avoir un peu plus de détails sur la partie « métriques » que vous citez pour compléter les informations qualitatives par un peu de quantitatif.
    La mode est actuellement au no estimate, au no project, au no manager… Quelle est votre proposition sur la façon de « gérer » le développement du produit pour atteindre les objectifs affichés sur les différents tableaux présentés ci ? Et même comment peut-on savoir si les objectifs sont réalistes ?
    Cordialement

    • Bonjour Renaud,
      Les métriques peuvent être de natures différentes, je vais illustrer mes propos par un exemple. Vous ajoutez une nouvelle fonctionnalité à votre application et vous fixez comme objectif d’acquérir 100 nouveaux clients avec cette fonctionnalité. C’est une métrique que vous mesurerez dans un temps donné (par exemple sur 2 mois) et que vous communiquerez à l’équipe pour valider l’atteinte de l’objectif
      L’objectif affiché aura été décidé par l’équipe produit ce qui le rend cohérent et atteignable, l’équipe va se mobiliser pour l’atteindre.
      J’espère que cela aura répondu à vos attentes,

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.