CTO, GDG et le temps que je passe en 2020…

En 2018, je m’étais amusé à prendre du recul et donner quelques statistiques sur le temps que je passe sur mon laptop avec un premier article. J’ai refait le même exercice en 2019 et évidemment j’ai pris du temps en 2020 pour comparer. Pour rappel, je partage mon temps entre différentes actions : je suis CTO à Zenika, organisateur du GDG Nantes & GDG Cloud Nantes et speaker avec le statut communautaire de GDE

Cet article prend en compte les 6 premiers mois de 2020, toujours avec le même outil et a pour objectif de partager ce “tracking” pour échanger.

Premier résultat : 6 h 10 m par jour

Le contexte de cette année est évidemment particulier. Pour rappel, j’étais à 5 h 45 par jour en 2018, 3 h 25 en 2019 et 6 h 10 en 2020 (568 h 44 au total sur 109 jours).

Temps passé par mois

Le mois d’avril est particulièrement petit : jusqu’aux vacances scolaires d’avril, j’ai demandé à être en garde d’enfants pour pouvoir faire l’école à la maison correctement. Février comporte aussi une semaine de vacances.

Nous voyons très nettement une augmentation du temps passé sur le Mac depuis mai et le passage en télétravail. Zenika a bien géré en poussant le télétravail AVANT le confinement général décidé par l’état et en écrivant un PRA (Plan de Reprise d’Activité) clair, mis à jour régulièrement. D’ailleurs il est open source.

Moins de déplacements

Avec le contexte actuel, j’ai participé à beaucoup moins d’événements et donc effectué moins de déplacements.

En tant que speaker, il faut avouer que je n’ai pas eu la chance d’être sélectionné aux événements de début d’année comme SnowCamp à Grenoble, TouraineTech à Tours, DevFest Paris et DevFest du bout de monde à Brest.

En tant que CTO, mon dernier déplacement date de février pour l’animation du 47ème bootcamp des nouveaux arrivants (3j d’immersion Zenika pour les petits nouveaux 🚀)
De plus, je devais aller à Cloud Next en avril à San Francisco qui est passé en mode “virtual”. Zenika est partenaire Google Cloud et à ce titre, je devais participer à cet événement…

L’impact du télétravail

Avec le passage au télétravail “full-remote” et le confinement, il a fallu s’organiser. Nous étions plutôt sereins car chaque consultant·e possède un laptop, la difficulté n’était pas technique mais plutôt organisationnelle. En mai et juin, j’ai passé environ 40 h par mois en visio, essentiellement sur Google Meet soit une moyenne de 2 h par jour.

Assez naturellement, des initiatives se sont mises en place pour garder un lien entre nous comme le remote café. Pour s’assurer de compiler correctement toutes les bonnes pratiques sur le remote, j’ai créé un repository GitHub “Awesome Remote Work” (214 stars) ainsi qu’un article de blog pour partager ces idées (1238 vues). En échangeant avec nos clients, nous avons créé une offre de facilitation au remote à Zenika.

Zenika a aussi travaillé rapidement pour mettre en place de la formation à distance : nous utilisions déjà la plateforme Strigo.io pour nos formations officielles Docker. Nous étions très contents de la plateforme et avons passé avec succès l’ensemble de nos formations en remote : Strigo pour les formations Tech, Mural pour les formations du domaine Agile & Design.

La page de Strigo où Zenika est mis en avant à côté de Elastic ou Docker.

Notre rôle de CTO

Côté CTO, nous avons continué notre mission.

Faire rayonner Zenika techniquement : nous avons créé un nouveau genre de meetup appelé “RemoteClazz” permettant de faire des talks en streaming sur Youtube et Twitch. À défaut de pouvoir vous accueillir dans nos locaux et d’échanger en réel, vous pouvez retrouver chaque semaine des talks techniques (Sécurité du Cloud par exemple) et non-techniques (SAFe par exemple). Les meetups “NightClazz by Zenika” sont gratuits et sont regroupés sur 3 pays (France, Canada & Singapour) et comptent 7 156 membres. 💚

Faire grandir les consultant·e·s : nous avons décidé de faire un maximum de suivi via des 1-to-1 avec nos consultant·e·s. A Nantes, Éric et moi-même avons échangé avec nos 50 consultant·e·s nantais·es entre mai et septembre à partir d’une trame d’échange commune à tous les CTOs. C’est un point informel sans relation hiérarchique qui permet de prendre des nouvelles et d’échanger sur la situation et la carrière de chacun.

Notre rôle de CTO est en plein questionnement avec le contexte actuel et nous sommes en train de définir notre feuille de route pour la fin de l’année.

De la donnée !

J’ai utilisé Chrome 462 h 23 (versus 290 h 28 m en 2019) :

  • 104 h 46 (vs 67 h 48) sur Gmail (emails pro, perso & GDG)
  • 102 h 39 (vs 52 h 38) sur gDocs (48 h 09 sur gDoc, 20 h 17 sur gSpreadsheet, 18 h 21 sur gSlides et 1 h 52 sur gForms)
  • 48 h 25 (vs 07 h 47) sur Meet (système de visioconf). Attention j’ai l’impression que le temps passé n’est pas réellement effectif quand on reste en visio. A checker !
  • 26 h 22 (vs 14 h 12) sur notre RSE “Workplace” 
  • 17 h18 (vs 12 h 19) sur Calendar, mon calendrier (pro, perso & GDG)
  • 16 h 56 (vs 08 h 18) sur GitHub (03 h 16 sur l’organisation “Zenika”, 46 min sur l’organisation “GDG-Nantes”)
  • 11 h 21 (vs 06 h 16) sur Twitter
  • 08 h 41 (vs 08 h 59) sur Drive
  • 08 h 28 (vs 05 h 22) sur la recherche Google
  • 08 h 01 (vs 05 h 47) sur Linkedin
  • 06 h 19 sur Dev.to où j’ai publié différents articles depuis Mars
  • 03 h 21 (vs 07 h 21) sur Conference-Hall, le système de CFP développé par Benjamin Petetot et utilisé pour le DevFest Nantes.
  • 02 h 40 (vs 04 h 48) dans la console Cloud de Google

Ensuite, il y a les autres applications :

  • Slack : 57 h 21 (vs 30 h 18 m) avec 24 h 22 m sur Zenika & 11 h 51 m sur GDG Nantes
  • VS Code : 19 h 46 (vs 12 h 41)
  • Terminal : 10 h 29 (vs 07 h 54)
  • SourceTree : 01 h 14 (vs 01 h 07)
  • TweetDeck : 01 h 05 m
  • Keynote : 41 min (vs 01 h 25)
Temps passé par url et par application

Mes réflexions

Pour conclure, je note plusieurs évolutions :

  • 💻 J’aime continuer à développer des “side-projects” comme l’image Zenika/alpine-chrome (567 stars et 1 000 000 downloads). Vous pouvez en savoir plus avec cet article.
  • 💬 Les 1-to-1 sont très pertinents et très appréciés par les consultant·e·s : ils  permettent d’échanger sur l’état d’esprit, la motivation mais aussi les difficultés de chacun·e. Cela permet aussi de trouver des axes communs pour travailler ensemble et garder un lien.
  • 📝 Le remote nécessite de l’asynchronisme avec plus d’écrit : par conséquence plus de temps par les emails, sur gDoc, sur Slack ou à écrire des articles de blog (dev.to). La culture de l’entreprise doit s’adapter pour permettre plus d’échange écrit pour être efficace en visio (cf le “Silent Start” de Amazon).
  • ☀️ Côté GDG, j’en fais moins : je ne suis plus président depuis cette année et nous avons reporté le DevFest 2020 à 2021. D’ailleurs, je suis très fier de compter sur Annabelle Koster pour reprendre la suite de l’association. 
  • 📺 J’ai éprouvé beaucoup de stress pour mon premier talk en “streaming” (FR ou EN avec Skillsmatter). Le streaming est nouveau pour moi : c’est l’occasion de facilement toucher plus de monde en comparaison avec un événement physique sur Nantes.
  • 🎓 C’est intéressant de voir comment on peut animer des événements en ligne avec Mural & co. Notre offre d’accompagnement au “télétravail en équipe” a de l’avenir dans notre contexte actuel.
Exemple de vignette pour mon talk avec Skillsmatter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :