Du Servant leadership vers le Host leadership

0

Je viens de finir la lecture du livre « Host Leadership » écrit par Géry Derbier et Laurent Sarrazin en 2018. Le livre concis, pratique et agréable à lire est directement inspiré des travaux de Marc McKergow et Helen Bailey. La préface de ce livre est de Marc McKergow lui-même et l’épilogue est d’Alistair Cockburn.

Le livre s’adresse à tous ceux et celles qui souhaitent développer le potentiel de leurs collaborateurs, diriger une entreprise, faciliter des échanges productifs, qu’il (ou elle) soit manager, dirigeant, Scrum Master… finalement peu importe notre titre ou notre rôle dans l’organisation, on a tous été confrontés à la situation de vouloir aider un groupe de personnes à réaliser, à décider quelque chose (un « truc » comme le disent les auteurs du livre).

Le terme « Servant Leadership » est souvent interprété par une posture de « service » voire « sauveur » qui devient contre-productive : à l’image d’un parent qui aide son enfant à gagner en autonomie, un parent qui range la chambre de son enfant ne rend pas service, car il crée les conditions où l’enfant ne peut pas expérimenter et apprendre à ranger sa propre chambre.

le Host Leadership introduit un jeu de langage différent du Servant Leadership grâce à la  métaphore de l’invitation : cela clarifie l’intention de l’hôte qui “invite” des participants à venir pour réaliser un “truc” sachant que les participants seront bien “acteurs” ou non des “personnes” à sauver.

Le Scrum Master, Coach, Dirigeant ou Manager doit en permanence adapter sa posture et ses intentions en fonction de la dynamique d’un groupe, de ses attentes et des choses imprévues qui surviennent. Les choix peuvent être difficiles : dois-je intervenir ? Dois-je poser une question, si oui laquelle ? Dois-je laisser faire et observer ? Dans ce contexte le Host Leadership apporte aussi un outil pratique qui permet de clarifier – ou conscientiser – ces choix avant, pendant ou après l’action.

Le Host Leadership utilise une première métaphore de la vie de tous les jours : celle d’un hôte qui invite des personnes pour un séjour ou une activité. Cela suppose que l’hôte (Host) remplira plusieurs rôles à travers les activités suivantes :

  • Une initiation durant laquelle il se questionne sur les conditions et le sens de cette invitation,
  • Une étape d’invitation des participants, sachant que chaque personne est libre d’accepter ou de refuser cette dernière,
  • Ensuite il s’agira de mettre en place un espace pour soutenir l’événement,
  • Lors de l’événement, il sera nécessaire d’accueillir (de se connecter avec) les invités et d’entretenir l’espace tout au long de l’événement,
  • Enfin l’hôte (host) interviendra parfois en tant que participant lors de l’événement.

Une seconde métaphore permet de prendre conscience d’un jeu de postures : sa posture sera “matérialisée” à travers un “lieu” : l’hôte sera

  • Dans la cuisine, quand il est en petit comité, voire tout seul, car c’est un lieu calme propice à faire une pause,
  • Sur la mezzanine, quand il est en position de retrait et qu’il observe ses invités,
  • Sous les lumières, quand il est avec ses invités mais avec un rôle particulier : lors de l’accueil, animation, communication envers tout le groupe,
  • Avec les invités, quand il se comporte comme un autre invité, avec les autres invités, afin de contribuer au contenu/réalisation de l’événement.

S’ajoute à ces 6 activités (ou rôles) et ces 4 lieux une posture “en retrait” ou une posture “en avant”. Il en résulte alors que l’hôte va devoir choisir parmi ces postures, activités et lieux lesquels il souhaite adopter en fonction de ses observations, aspirations et compétences… en amont, pendant et après l’événement.

Après une partie générique sur le modèle Host Leadership et des exemples tirés de l’expérience des auteurs, ces derniers donnent des informations plus spécifiques pour

  • les dirigeants qui souhaitent transformer leur organisation,
  • les managers et les équipes,
  • les formateurs, coachs et consultants.

Le livre n’est pas simplement une description d’outils et de pratiques, il inclut aussi un guide introspectif qui aide le lecteur à se poser des questions sur ses propres pratiques afin d’en développer de meilleures pour lui.

À la lecture de ce livre, j’ai apprécié de pouvoir mettre des mots sur les dizaines de décisions que je prends par jour en tant que Scrum Master, coach ou facilitateur, souvent du fait de l’intuition et de l’expérience. Le fait d’être plus conscient alors de mes propres choix m’aide à les rendre plus pertinents (enfin j’espère).

J’espère vous avoir donné envie d’en savoir plus en lisant ce livre à votre tour 😉

 

Partagez cet article.

A propos de l'auteur

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.