Bonnes pratiques en télétravail – #1 La gestion du temps

Le télétravail est une nouveauté pour la plupart d’entre nous. Certaines entreprises y sont rôdées et ont déjà des habitudes fortes et des points de rencontre réguliers. Pour les autres, le passage massif en télétravail ces derniers mois, souvent subi et peu anticipé, fait émerger des questionnements, des incompréhensions voire de la défiance entre les personnes. Certains peuvent être déstabilisés par cet espace de liberté, et être submergés de travail. D’autres peuvent avoir du mal à se motiver à travailler.

Dans cette série d’articles, nous vous présenterons quelques pratiques qui peuvent aider les chefs d’entreprises, managers et leurs collaborateurs à trouver leur équilibre.

La gestion du temps

Le télétravail est une formidable occasion de travailler autrement : sortir du carcan des horaires pour être plus efficace, retrouver un équilibre vie pro / vie perso. Mais cela doit aller de pair avec une bonne communication et de la rigueur sur les plages de présence.

Je choisis mes horaires

Pour gérer au mieux votre temps de travail à distance, si vous n’avez pas de contraintes d’ouverture/fermeture de service, vous pouvez opter pour les horaires fixes et partagés. Ecoutez-vous, choisissez les plages de temps où vous êtes le plus efficace, ou celles qui conviennent le mieux à votre rythme familial, et partagez-les avec vos collègues.

Pensez chronobiologie : si vous êtes un lève-tôt, et que vous voulez profiter de l’après-midi pour faire autre chose, décalez vos horaires. Rien ne vous empêche de travailler de 7h à midi, puis de 21h à 23h. A condition que votre équipe soit au courant. Pensez cependant à garder des plages communes avec vos collègues, afin de pouvoir collaborer, s’entraider, et avoir des temps de partage. Elaborez ainsi un planning des plages de présence de tous les collaborateurs, facilement accessible à tous.

En tant que manager, privilégiez les résultats plutôt que les horaires. Faites en sorte que vos collaborateurs s’engagent sur une tache à effectuer dans un temps raisonnable, et vérifiez l’avancement de cette tache plutôt que le temps passé dessus.

Le syndrôme de Superman/Wonder Woman

A quelle heure commencer à travailler, à quelle heure finir ? Quand on est à distance, le cadre devient flou. Le téléphone est toujours à proximité, ainsi que les messages. On peut être tenté de répondre immédiatement à chaque demande qui se présente.

Posons-nous la question : si j’étais au bureau, que ferais-je ? Un mail entrant à 13h20 ne serait traité qu’à mon retour du restaurant à 14h, voire après, si ma pile de mails à traiter est importante.

A distance, c’est pareil. Un message arrive quand vous êtes en train de manger ou de préparer le repas ? Ignorez-le jusqu’à votre prochaine plage de travail. Les messages reçus tard le soir pourront attendre le lendemain.

En télétravail, on a tendance à surcompenser, pour prouver qu’on travaille réellement. C’est un biais qu’il faut chasser, au risque de se voir submergé, et d’agacer prodigieusement votre famille ! Vous avez le droit à la déconnexion. Certaines entreprises ont d’ailleurs mis en place des chartes qui déconseillent à leurs employés d’envoyer des messages sur une certaine plage horaire, généralement le soir, la nuit et les week-ends, et envoient automatiquement des messages d’avertissement aux contrevenants.

Astuce : le binômage

Une bonne pratique à tester :  le binômage. Essayez de planifier un binôme sur chaque plage de travail. Ainsi, chaque binôme peut échanger en cas de difficultés, ou travailler à deux. Cela évite d’aller à la pêche au collègue qui pourra nous aider – s’il-est-dispo-s’il-connaît-la-réponse-s’il-lit-ses-mails… –  ou de faire un appel à tous et spammer 50 personnes.

De plus, le binômage aide grandement à se motiver et cela évite le repli sur soi. Ces binômes devraient changer régulièrement, ce qui peut aussi permettre à certains employés d’apprendre à se connaître. Efficacité + team building, tout en un !

Prochain article : Organisation et planification


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :